Les chiffres des ventes de voitures en mars

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
La Une de l'éco est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Emmanuel Duteil fait le point sur l'actualité économique.

On s’intéresse aux ventes de voitures au mois de mars.

Le chiffre est tombé ce dimanche en plein week-end de Pâques et il est bon. Plus de 2% de hausse le mois dernier. Ça vient confirmer la bonne tendance du début d’année. Les marques françaises s’en sortent plutôt bien. Sur le papier, on a l’impression que les ventes bondissent chez PSA. Mais c’est du à l’intégration seulement d’Opel, racheté il y a quelques mois. C’est pas mal chez Peugeot qui fait mieux que le marché en moyenne. Petit motif de satisfaction, DS la marque haut de gamme du groupe est en nette hausse sur de tous petits volumes. Chez Renault, comme c’est souvent le cas, c’est la filiale Dacia qui porte les ventes. Plus de 14% le mois dernier et plus 12% depuis le début de l’année.

Et qui s’en sort bien côté constructeurs étrangers ?

Trois grosses marques s’en sortent bien. Volvo qui est en pleine relance est en forte hausse. La marque suédoise rachetée par un Chinois a vu son dernier SUV sacré voiture de l’année le mois dernier au salon de Genève. À voir si ça explique la forte hausse mais ce n’est pas impossible parce que c’était assez moyen jusque-là depuis le début de l’année. Carton aussi du groupe Huyndai qui compte également Kya, 20% de hausse environ. Et si on regarde sur trois mois, la tendance est similaire. C’est vraiment le groupe qui est en forme en ce moment. Enfin c’est intéressant de voir la bonne tenue de Volkswagen. Après un début d’année très moyen, les ventes ont bondi de plus de 12% le mois dernier. Il faudra voir si ça s’explique par une politique commerciale agressive ou si c’est un vrai rebond pour la marque allemande.

À l’inverse qui est à la traîne ?

Gros gadin pour Nissan notamment. Les ventes s’effondrent de 20%. Et si on regarde depuis le début de l’année la tendance n’est pas bonne. Sortie de route moins prononcée mais c’est pas fameux non plus chez Toyota. C’est dur aussi chez Audi, le mois dernier et depuis le début de l’année. Cette année est une année importante, le marché retrouve en effet des niveaux élevés de vente. Et comme il va y avoir le salon de l’auto de Paris qui va mettre un gros coup de projecteur sur le secteur qui est bousculé par l’arrêt du diesel et l’évolution de l’utilisation des voitures par les française. On est face à un vrai chamboulement auquel tous les constructeurs doivent faire face.