Une arche de Noé numérique ouvre en Norvège

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

L’innovation, Anicet Mbida bonjour ! En Norvège, vient d’ouvrir une Arche de Noé numérique censée préserver les documents les plus précieux de la planète.

J’adore l’idée : un  "bunker anti apocalypse" où l’on est certain de retrouver la mémoire de l’humanité, même après une guerre ou une catastrophe naturelle. Ils ont pensé à tout : un gigantesque coffre-fort, caché 300 m sous terre, sous la glace, sur une île, à quelques centaines de kilomètres du pôle Nord. Ce serait "l’endroit le plus sûr de la Planète". Il s’appelle l’Artic World Archive. Et on invite les états, les entreprises et même les particuliers à y stocker les fichiers et les documents qu’ils veulent conserver à la postérité.


Ils ont déjà des clients ?

 

Oui. Le gouvernement norvégien va y mettre ses archives.  Le Brésil et le Mexique ont envoyé des copies de leur constitution et des documents historiques comme leur déclaration d’indépendance ou des photos de la capitale à travers les âges. Ils gardent les originaux dans leurs pays, mais la copie numérique est envoyée près du pôle Nord, 300 mètres sous la glace.

 

Mais est-ce qu’on peut vraiment leur faire confiance ?

 

Apparemment oui.  Il faut savoir qu’une première section de ce bunker avait déjà ouvert il y a quelques années pour stocker des graines du monde entier. Objectif : si une espèce disparaît, être sûr de pouvoir la refaire pousser. D’ailleurs, on y a déjà fait appel pour réimplanter des plantes qui avaient disparu avec la guerre en Syrie. On espère faire la chose avec des documents.