Prix Nobel de Médecine : l’autophagie pour lutter contre le vieillissement

  • A
  • A
Innovation est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Le prix Nobel de médecine vient d’être attribué à un biologiste japonais, Yoshinori Ohsumi, pour avoir élucidé les mécanismes de l’autophagie.

Qu’est-ce que l’autophagie ?

C’est un phénomène assez étrange où notre organisme va dévorer une partie de lui-même pour produire de l’énergie. Une sorte d’auto-cannibalisme.

Il s’active, par exemple, quand on est affamé pour retrouver un peu d’énergie ou quand on souffre d’une infection pour nettoyer les cellules malades. Le phénomène est surtout central dans le renouvellement cellulaire puisqu’il recycle les déchets des vieilles cellules pour en créer de nouvelles.

Pendant longtemps, l’autophagie était restée très obscure. Ce sont les travaux du nouveau prix Nobel qui ont permis d’en comprendre toute la mécanique.

Pourquoi est-ce important ? Qu’est-ce que ça peut changer de maîtriser l’autophagie ?

Énormément de choses parce que derrière ce phénomène, il y a peut-être la clé pour lutter contre le vieillissement.

Les scientifiques se sont rendu compte que l’autophagie diminuait avec l’âge. Donc, si on arrivait à la réactiver, on pourrait prolonger le renouvellement cellulaire et vivre en bonne santé plus longtemps.

Par ricochet, ils ont aussi remarqué, qu’un dysfonctionnement de l’autophagie pouvait entrainer la maladie de Parkinson, Alzheimer ou même certains cancers. Des pathologies difficiles à soigner, mais qui pourraient, un jour, être traitées en agissant sur l’autophagie.

On a déjà des pistes de médicaments ou de traitements ?

Non. Pour le moment, il s’agit surtout de recherche fondamentale. Mais le prix Nobel, va certainement mettre un coup de projecteur sur la discipline. Donc, attirer de nouveaux chercheurs et des crédits, ce qui pourrait accélérer l’arrivée de nouveaux traitements.

Le prix Nobel de Médecine était le premier de la saison. Plus tard dans la journée, on devrait connaître le prix Nobel de physique, demain celui de chimie. Le prix Nobel de la paix étant, lui, attendu vendredi.