Lutte anti-terroriste : un canon à ondes capable de stopper une voiture bélier à distance

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Ce vendredi, une innovation dans la lutte anti-terroriste avec un canon à ondes capable de stopper une voiture bélier à distance.

Il se trouve qu’aujourd’hui, on n’a pas d’autre choix que de mettre des blocs de béton ou des herses pour crever les pneus. Et encore, la voiture peut toujours faire demi-tour et s’échapper. Ou, pire, foncer sur les policiers.

Avec ce canon, il suffit de viser le véhicule au loin, de lui envoyer un faisceau d’ondes très concentrées. Son moteur va s’éteindre et la voiture s’arrêter d’elle-même quelques mètres plus loin. En fait, c’est comme si on coupait, à distance, le contact de la voiture pour la stopper avant qu’elle ne fasse des dégâts.

Ça parait magique. Comment c’est possible ?

Le principe est inspiré des films de science-fiction. Vous avez peut-être entendu parler des bombes à impulsions électromagnétiques, les fameux EMP ? On les utilise pour griller tous les appareils électriques à la ronde.

Ce canon utilise un système similaire, mais beaucoup plus sélectif puisqu’il bloque avant tout les composants électriques des moteurs de voitures. Donc, l’injection, le démarreur et les différentes pompes. Tous les moteurs depuis quelques années utilisent une injection électronique. Et la plupart des voitures sont totalement inconduisibles sans système électrique.

Mais notez que ce canon ne grille pas les circuits. Il se contente de les perturber suffisamment pour que le moteur s’arrête. Si on réinitialise le système électrique, la voiture peut toujours redémarrer.

Et ça fonctionne à quelle distance ?

Jusqu’à une centaine de mètres selon l’antenne utilisée. Mais comme le canon peut perturber d’autres équipements électriques, la législation française oblige à limiter la puissance des antennes. Donc chez nous, la portée ne dépassera pas une dizaine de mètres.

Mais rien n’empêche d’enfouir plusieurs antennes dans le sol pour créer un périmètre de sécurité autour d’un lieu sensible, une centrale nucléaire, par exemple. Ou, pourquoi pas, autour d’une zone piétonne.

Comme ça, dès qu’un véhicule entre dans le périmètre de sécurité, il sera détecté par des capteurs et les antennes au sol couperont automatiquement son moteur avant qu’il aille plus loin.

C’est une super idée, française en plus, puisqu’on la doit à une petite PME du lot qui s’appelle ITHPP-Alcen.