Les mails confidentiels, c'est pour demain

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Bonjour Anicet Mbida. Ce matin, vous nous parlez d’innovation dans les messageries. On va pouvoir envoyer des mails confidentiels. C’est-à-dire impossibles à transférer ou à imprimer. Ils pourront même s’autodétruire à une date précise.
On va enfin avoir un peu plus de contrôle sur ce que l’on envoie. Quand on nous demande un RIB, une pièce d’identité, une fiche de paie ou tout simplement, quand on fait une remarque désobligeante sur quelqu’un, on n’a pas envie de voir le mail transféré à la terre entière. Donc on va pouvoir activer un mode confidentiel et être sûr qu’à l’arrivée, le message ne pourra ni être copié, imprimé, téléchargé ou transféré à quelqu’un d’autre.
Vous l’avez dit, on pourra aussi créer un message qui s’autodétruit, avec une date d’expiration. Mais ça va même plus loin, puisqu’on pourra spécifier le numéro de mobile de son destinataire et s’assurer qu’il sera le seul à pouvoir ouvrir le message (pas quelqu’un d’autre qui aurait accès à sa messagerie, par exemple). Donc quand il va cliquer dessus, il recevra un mot de passe par SMS. Et ce n’est qu’après l’avoir entré que le message s’ouvrira.
Encore une fois, plus de contrôle sur le destinataire et sur ce qu’il peut faire avec l’email.
Ça va fonctionner sur toutes les messageries ?
Presque. Ça fonctionnera début mai sur la messagerie Gmail et ça vient d’arriver sur Office365 et Outlook.com via une option payante.
Pour les autres messageries, ce sera un peu plus compliqué. Quand on recevra un message confidentiel, à l’intérieur, il y aura juste un lien. C’est en cliquant dessus que l’on entrera dans un environnement contrôlé où il est impossible de copier le texte, de l’imprimer et où l’on vérifie la date d’expiration.
Donc pour que ce soit plus fluide, il faudra être sur Gmail ou sur Outlook. Une façon aussi d’inciter à basculer vers ces messageries.
On sait si c’est vraiment fiable et sécurisé ?
Il y a quand même une limite : rien n’empêche de faire une capture d’écran ou une photo du mail une fois ouvert. Mais il faut avouer que c’est quand même bien mieux qu’aujourd’hui où on n’a aucun contrôle sur nos emails. Une fois qu’il est envoyé, il peut être intercepté, modifié et transféré à n’importe qui. Donc c’est une bonne chose que l’on commence à muscler un peu la sécurité de nos messageries.