Cicatrisation : de la bave de moule pour éviter les boursouflures

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Bientôt, on ne saura même plus que l’on a eu droit à des points de suture. On a trouvé une technique pour cicatriser sans laisser la moindre marque.

C’est vraiment une superbe découverte.

Par exemple, les personnes qui cicatrisent très mal, la moindre coupure leur laisse toujours de grosses traces.

Ces boursouflures de cicatrices sont dues au fait que le collagène de la peau a été cassé. Et quand la plaie se referme, les fibres se réassemblent n’importe comment parce qu’elles n’ont pas de guide.

Des scientifiques de l’université Pohang en Corée du Sud ont créé une sorte de colle, avec de la bave de moule, qui va faire en sorte que les fibres se réassemblent parfaitement. Ce qui évite les boursouflures et les cicatrices.

Avec de la bave de moule ?

Oui ! Ils ont découvert qu’elle contient une substance capable de discipliner et de guider le collagène (la décorine si vous voulez faire savant).

C’est une substance que l’on connaissait et que l’on utilise déjà pour réduire les cicatrices. Mais elle coute très cher à synthétiser.

Maintenant, on sait qu’il y en a à profusion dans la bave de moule.

Comment on va l’utiliser cette colle à la bave de moule ?

Comme une crème ou directement imbibée sur un pansement.

Elle a été testée sur des souris et les résultats sont impressionnants, même sur de grosses plaies sans points de suture.

Ce sont des plaies de souris. L’objectif, maintenant, c’est de l’adapter à l’homme, ce qui serait une avancée majeure dans le traitement des cicatrices.

Pour voir les photos, cliquez ici.