Qui vive ? - La virilité : Je bande, donc je suis ? - 15/10/17

SAISON 2017 - 2018
  • A
  • A
Partagez sur :

Fidèle à la même démarche entreprise depuis deux ans, Qui-vive ? propose, chaque semaine, de consacrer une heure entière, truffée d’archives et d’extraits de films, à la dissection d’un problème, l’évocation d’une grande figure, ou l’exploration d’un sujet de société... Deux règles, ici : la première est d’aborder frontalement, arguments à l’appui, les débats les plus intenses. La seconde est d’aborder, d’une semaine à l’autre, des questions absolument différentes. L’enjeu ? Que les problèmes qui nous réunissent (ou nous divisent) ne soient pas seulement des lieux communs…

« La virilité : Je bande, donc je suis ? » 

« Qui-vive ? » reçoit Olivia Gazalé, auteure du Mythe de la virilité, pour parler de ce que c’est qu’être un homme. 

Qu’est-ce qu’être un homme aujourd'hui ? Depuis les conquêtes féministes et l’émancipation des femmes de la tutelle masculine, les hommes peuvent connaître une perte de repère : quel rôle doivent-ils assumer dans la société ? Quelle est leur identité de sexe ou de genre ? La virilité est-elle un idéal dépassé ? 

L’invitée, qui vient de publier Le mythe de la virilité aux éditions Robert Laffont, défend l’idée que la virilité, comme construction normative visant à justifier la domination masculine sur les femmes, est en même temps un piège dont les hommes sont aussi les victimes. Le modèle de l’homme viril est en crise et c’est tant mieux : les hommes ont mieux à faire, et mieux à être, que puissants, belliqueux, pénétrants, fécondants, insensibles, phallocrates.

Les émissions précédentes