Chine : le bus qui chevauche les bouchons

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anne Le Gall nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Innovation : un bus qui permet d'éviter les embouteillages en "enjambant les voitures"

La Chine, qui absorbe chaque année 20 millions d'automobiliste supplémentaires en ville notamment, fait face à d'énormes bouchons dus au trafic saturé.
C'est tout l'intérêt de ce bus du futur qui est capable de survoler ces embouteillages. Les passagers et le conducteurs sont installés dans une grande cabine à 2,2 mètres du sol, une cabine surélevée qui avance en prenant appuis sur des glissières de chaque côté de la route.

Ce bus forme-t-il un tunnel ? 

Exactement, vu d’en dessous ce bus ressemble à un tunnel. En bas, les voitures ont l'impression de traverser une galerie mais en fait elles traversent un bus de 32 mètres de long qui avance au-dessus de leur tête.

32 mètres ? c'est un gros bus !

Exact. Il peut transporter jusqu' à 1.400 passagers. C'est l'équivalent de 40 bus normaux. Il est important de préciser qu'il fait huit mètres de large.
Une maquette du projet vient d'être présentée il y a quelques jours au Salon international des nouvelles Technologies de Pékin.
Précisons également qu’en plus, ce bus est électrique et qu'il ne pollue donc pas.

Donc pour l'instant ce n'est qu'un concept ? On est dans la fiction ?

Plus pour longtemps car ce bus qui enjambe les voitures arrêtées doit être testé à partir de cet été en Chine.
C'est vrai qu'il y a déjà eu des projets similaires qui n'ont jamais abouti mais cette fois, au-delà des maquettes, un prototype grandeur nature est en cours de construction en vue des premiers essais dans quelques mois.
Les concepteurs ont par ailleurs cet autre argument massue en faveur de leur bus géant des airs :  c'est qu’il coûte cinq fois moins cher à construire qu’un métro.