A New York, des blagues et des bides pour Trump et Clinton au cours d'un dîner caritatif

  • A
  • A
En route pour la Maison-Blanche est une chronique de l'émission Europe soir
Partagez sur :

Les deux candidats étaient réunis à New York à l'occasion d'un traditionnel dîner organisé pour des œuvres de charité catholiques, au cours duquel l'autodérision doit être reine. 

Jeudi, Hillary Clinton et Donald Trump étaient réunis à la télé et ce n'était pas pour un débat, mais pour un dîner de charité, à New York. Et les deux candidats ont fait des blagues. Du moins, ils ont essayé de faire rire pour ce qui devait être un moment de détente dans une campagne détestable. Mais le dîner a tout de même donné quelques moments embarrassants.

Des blagues plus au moins drôles. Au cours de ce repas traditionnel pour des œuvres de charité catholiques, le principe des discours est que l’on demande aux candidats de faire de l’autodérision, un exercice très américain. Mais il n’a pas totalement été respecté. Donald Trump a surtout fait de l’autodérision aux dépens de sa femme Melania qui avait été critiquée cet été car son discours à la convention républicaine était un copié-collé d’un texte de Michelle Obama. "Les médias sont orientés encore plus cette année qu’avant. Vous voulez une preuve ? Michelle Obama fait un discours, et tout le monde l’adore, c’est fantastique, ils pensent qu’elle est super. Ma femme Melania fait exactement le même discours et tout le monde lui tombe dessus, je ne sais pas pourquoi !"

Des blagues sur Clinton. Mais, le candidat républicain a surtout fait des blagues sur Hillary Clinton. "Vous avez de la chance, elle ne vous fera pas payer son discours", a lancé le milliardaire en référence à ses interventions très chèrement rémunérées devant le monde de la finance. Problème, c’était la blague plus drôle. Les autres ont fait un bide, surtout quand il a insinué qu’elle détestait les catholiques. Il a réussi à se faire huer par les invités en costume et nœud papillon blancs, du jamais-vu dans la bonne société new-yorkaise.

Hillary Clinton, elle, a été un peu plus drôle. La candidate démocrate a même été capable d’autodérision à propos de sa santé qui serait défaillante et de son manque d’énergie dénoncé par son adversaire. "C’est un rendez-vous tellement important que j’ai fait une exception dans mon planning de siestes pour être ici. Et en parlant de santé, Donald a été très préoccupé par la mienne, très préoccupé. Il m’a même envoyé une voiture pour m’amener ici ce soir. Bon, c’était un corbillard". Mais, elle a aussi profité de l’événement pour envoyer des piques à Donald Trump qui voit dans la statue de la liberté non pas un symbole, mais une femme plutôt moche.

Hillary Clinton s’est aussi amusée des récentes déclarations de son concurrent. "Je ne sais pas si Donald va accepter que ce dîner soit terminé", référence à son refus de s’engager à accepter le résultat de l’élection. Mais la meilleure blague du dîner c’est l’organisateur qui l’a faite : "Avant le dîner, Donald va voir Hillary et lui dit 'comment allez-vous ?' 'Ça va', répond Hillary, 'mais maintenant sortez du vestiaire des filles'", a-t-il lancé. 

Les échanges des deux candidats dévoilés. Cette rencontre a aussi été l’occasion de voir les deux candidats se serrer la main, mais surtout se parler. Et pour cause, ils étaient assis à la même table, juste séparés par le cardinal de New York, Mgr Timothy Dolan, en soutane noire. Et l’homme d’église a fait une entorse au secret de la confession, il est allé tout raconter ce matin à la télé. "On peut dire que les deux ensemble n’ont pas l’air à l’aise et moi je suis supposé être un pont entre les deux. J’ai fait au mieux et il y a eu des moments touchants. Monsieur Trump s’est tourné vers Madame Clinton et il lui a dit : ‘vous savez, vous être une femme solide et talentueuse'. Et elle a répondu : 'Donald, quoi qu’il arrive, nous aurons besoin de travailler ensemble après'". Conclusion : "paix sur la terre aux hommes et aux femmes de bonne volonté".