Présidentielle américaine : derniers préparatifs avant le dernier débat

  • A
  • A
En route pour la Maison-Blanche est une chronique de l'émission Europe soir
Partagez sur :

Les deux candidats arrivent à Las Vegas où se tient le dernier débat de la campagne. Leurs équipes peaufinent les derniers détails.

Débat de la présidentielle américaine, troisième et dernière chance. On pensait avoir assisté au pire débat de l’histoire des débats présidentiels aux Etats-Unis il y a quelques jours, mais, il en reste un, mercredi soir. Et il promet.

Un accueil glacial pour les deux candidats. A Las Vegas, qui va accueillir ce troisième round à 21 heures (heure locale) et à 3 heures (heure française), l’accueil s’annonce glacé. Le Huffington Post raconte que des manifestants anti-Trump vont se faire entendre dès sa descente de l’avion et jusqu’à son hôtel et même à son hôtel. Les employés ont prévu d’accueillir le milliardaire avec un piquet de grève. Quand à Hillary Clinton, un armurier pro-Trump du coin a profité de l’occasion pour faire passer une pub dans le journal local, "le fusil-automatique à  moins de 700 dollars ! Profitez en avant l’élection d’Hillary-la-crapule". Si elle est élue, estime ce commerçant, les prix vont grimper car tout le monde va chercher à se procurer une arme en raison de la menace qui pèserait sur le droit de porter une arme. C’est ce que martèle Donald Trump à ses supporters depuis des mois.

Trump omniprésent, Clinton discrète. Et à quelques heures du débat, Trump est omniprésent, quand Hillary Cliton reste discrète. La candidate démocrate n’a pas fait de meeting depuis plusieurs jours pendant que Trump les a multipliés. Clinton se montre le moins possible. Le Boston Globe a fait le décompte : 52 meetings depuis le 1er août, là où Trump en est à 88. A titre de comparaison, Obama, il y a 8 ans, en était à 108 meetings à ce stade de la campagne. Pourquoi cette discrétion ? C’est une stratégie de son équipe de campagne. Son staff, qui sait à quel point elle est impopulaire, veut laisser de la place aux stars du parti démocrate : son mari Bill, Al Gore ou encore Bernie Sanders. Et les sorties les plus virulentes contre Trump sont d’ailleurs venues du couple présidentiel. D’une part avec Michèle Obama et un discours qui fera date sur le sexisme, de l’autre avec Barack Obama mardi qui a conseillé à Trump de changer de disque sur l’élection truquée.

Hillary Cliton très attendue. Malgré tout, c’est bien Hillary Clinton qui est la plus attendue dans ce débat. Tous les médias américains y vont de leurs pronostics : ce qu’il faut faire ou ne pas faire. Ils sont tombés d’accord sur un point : cette fois-ci, c’est le tour d’Hilllary Clinton. Elle sera beaucoup plus interrogée sur ses emails ou les contradictions de sa campagne et devra  donc en dire un peu plus sur elle. C’est le syndrome du troisième débat : sur lequel le favori trébuche toujours.

D’autant qu’en face, Donald Trump n’a plus grand-chose à perdre. Ses conseillers le supplient de ne pas trop en faire sur ses scandales sexuels et de parler du fond. Mais lui, tient à répondre à toutes ces femmes et à les discréditer. Tout cela annonce donc un débat violent, sale, probablement encore plus que les précédents.

Chronique réalisée par Walid Berrissoul.