Le lait équitable : la qualité française qui rémunère à un juste prix le producteur

  • A
  • A
Dans votre assiette est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Marion Sauveur nous parle d'alimentation, de "mieux manger", de solutions concrètes pour changer ce qu'il y a dans notre assiette.

Marion Sauveur s’intéresse ce jeudi à un produit qui se répand dans nos supermarchés : le lait équitable.

Un lait français, de qualité, et qui rémunère à un juste prix le producteur. Il mérite d’être connu !
Le commerce équitable c’est une assurance pour les producteurs d’être rémunéré au prix juste. Et pour les acheteurs, de consommer un produit de qualité.
Quand on pense équitable, on pense généralement au café, au chocolat, au sucre mais pas forcément au lait. Et pourtant, depuis 2016, c’est un secteur qui a le vent en poupe.

2016, c’est la crise du lait ?

Exactement, au lendemain de la levée des quotas laitiers en Europe. Des quotas créés 30 ans plus tôt pour limiter la production de lait et maintenir les prix.
Avec la disparition de ces quotas, les producteurs laitiers sont libres de produire autant qu’ils veulent. Et conséquence ? Les cours s’effondrent ! La plupart des éleveurs vendent du lait à perte. Une situation intenable.

C’est à ce moment-là que sont nées des initiatives ?

Absolument ! Des éleveurs se sont regroupés. Certains, par exemple, ont construit leur propre laiterie en Loire-Atlantique et ont fondé leur propre marque, au nom tout simple : “En direct des éleveurs”. Ils vendent un lait de qualité et sans intermédiaire et au prix de 94 centimes la poche d’un litre, ce qui leur permet de couvrir leurs charges et de se verser un salaire.
Des consommateurs se sont aussi mobilisés avec des producteurs de lait en détresse. À leur tour, ils ont créé leur marque : “C’est qui le patron ?!”.
Vous en avez peut-être entendu parler puisqu’ils ont remporté cette semaine le Trophée Europe 1 de l'alimentation 2018.
Il y a deux ans, ils ont donc monté leur laiterie, dans le Loiret. Un panel de consommateurs, sur Internet, a défini le prix juste d’un litre de lait pour que les agriculteurs soient rémunérés correctement. Ils touchent donc 39 centimes et la brique est vendue 99 centimes.
Ces derniers jours, une petite dernière est née. Elle s’appelle : Les éleveurs vous disent merci. C’est une gamme lancée par Intermarché, avec des producteurs de Loire-Atlantique. La brique est vendue 88 centimes et les éleveurs en touchent la moitié.

Le lait responsable est donc vendu plus cher ?

Oui forcément, la brique de lait demi écrémé coûte en moyenne 78 centimes au supermarché. Et il faut savoir que l'éleveur récupère moins de 26 centimes.
Certaines de ces marques se sont-elles diversifiées ?
C’est le cas de C’est qui le patron ?! qui propose maintenant du beurre bio, des steaks hachés, de la compote de pommes, du jus de pomme, de la pizza et depuis quelques jours de la salade, du fromage blanc et du fromage. Bientôt, il y aura également des pâtes et des œufs. Tous ces produits sont vendus à des prix qui permettent aux producteurs de vivre dignement.