Attaque au couteau dans le Minnesota : est-ce la "surprise d'octobre" au mois de septembre ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
A la Une de la presse américaine est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

La "surprise d’octobre" est l'évènement qui chamboule la campagne présidentielle américaine à chaque élection, quelques semaines seulement avant le vote.

Xavier Yvon pour la presse américaine

New-York a été secouée par une bombe ce week-end, une attaque au couteau dans le Minnesota. La presse américaine s’interroge, quel impact ces événements vont-ils avoir sur la campagne ?

Avec cette question : est-ce que c’est la "surprise d’octobre" dès la mi-septembre ?

La "surprise d’octobre" c’est le serpent de mer qui revient tous les quatre ans, l’événement imprévu qui chamboule toute la campagne dans le dernier mois et qui peut faire changer le destin de l’élection. L’expression a été inventée en 1972 quand Richard Nixon annonce la paix au Vietnam à quelques jours du scrutin avant d’être réélu. Et à chaque élection depuis, il y a comme ça un imprévu plus ou moins important, comme en 2008 avec la crise financière soudaine qui profite à Obama face à McCain.

À chaque campagne, la presse se demande donc quelle sera cette "surprise d’octobre". Pour l’épisode Trump-Clinton, il y a plusieurs scénarios et le magazine New York Observer a listés les plus probables, en voici quelques-uns :
. Des révélations embarrassantes de WikiLeaks sur Clinton, Julian Assange l’a promis.
. Un problème de santé important, on y a presque eu droit.
. Et surtout, une attaque terroriste comme à Paris Bruxelles ou Orlando, c’est ça surtout qui pourrait changer la donne et qui pourrait profiter à Donald Trump et à son discours ultra-sécuritaire. Pour rappel, une de ses solutions c’est d’empêcher tous les musulmans étrangers d’entrer aux États-Unis.

D’ailleurs le milliardaire a tout de suite réagi samedi, se disant qu’elle était peut-être là "la surprise d’octobre". Samedi soir, il était en meeting, on ne connaissait pas encore la cause de l’explosion, mais ça ne l’a pas empêché de de parler d’une "bombe à New York" et d’ajouter dans la foulée qu’il allait falloir être durs et vigilants.

Octobre en septembre, il n’y a plus de saisons !