Vague de froid : EDF autorisé par l'ASN à reporter l'arrêt d'un réacteur

  • A
  • A
Vague de froid : EDF autorisé par l'ASN à reporter l'arrêt d'un réacteur
Tricastin 2 devait fermer la semaine prochaine pour un contrôle, mais il ne fermera finalement que deux semaines plus tard. @ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

L'ASN a estimé jeudi que ce report était "acceptable au regard de la sûreté" et permettra du coup de faire face au risque de pénurie d'électricité attendue la semaine prochaine. 

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a autorisé EDF à reporter de deux semaines l'arrêt d'un réacteur nucléaire qui était programmé la semaine prochaine pour des contrôles, en raison des risques pesant sur l'approvisionnement électrique à cause de la vague de froid attendue.

"Un report acceptable". "L'ASN a considéré ce report comme acceptable au regard de la sûreté et a fixé au 3 février 2017 l'échéance des contrôles" pour le réacteur Tricastin 2, indique l'ASN dans une note publiée" jeudi soir sur son site internet. La France devrait connaître des températures particulièrement basses la semaine prochaine et donc une forte hausse de la consommation de courant, alors que de nombreux foyers se chauffent à l'électricité.

Pour Civaux 1, réponse à venir. EDF avait également sollicité le report à fin mars de l'arrêt du réacteur Civaux 1. L'ASN "prendra prochainement position" sur cette demande, a-t-elle indiqué, attendant des précisions de l'électricien.

Deux redémarrages prévus les 16 et 26 janvier. Par ailleurs, l'ASN indique avoir donné son accord au redémarrage de neuf des douze réacteurs concernés par l'anomalie de concentration en carbone de l'acier des générateurs de vapeur. Sept ont déjà redémarré et deux autres, Tricastin 4 et Civaux 2, doivent redémarrer respectivement le 16 janvier et le 26 janvier.