Chômage : Sapin confirme la piste de la dégressivité

  • A
  • A
Chômage : Sapin confirme la piste de la dégressivité
@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

Le ministre des Finances a confirmé lundi les propos tenus dimanche par Myriam El Khomri, sa collègue du Travail.

Le ministre des Finances Michel Sapin a confirmé lundi que la dégressivité des allocations chômage était une piste pour les négociations à venir sur la réforme du dispositif, mais qu'elle devait s'accompagner d'un renforcement des droits à la formation pour les chômeurs.

"Sur la table". La ministre du Travail, Myriam El Khomri, avait indiqué dimanche que "toutes les pistes devaient être étudiées pour négocier les nouvelles règles de l'assurance chômage, y compris la dégressivité des allocations". "Ça fait partie des choses qui sont sur la table et qui seront discutées par les partenaires sociaux", a dit Michel Sapin sur iTELE à propos de la dégressivité des allocations chômage. Mais il ne faut pas "se focaliser sur un seul point", a ajouté le ministre.

"Tout le monde est gagnant". "C'est une piste qui doit s'accompagner d'autres. Si vous êtes dans la dégressivité d'un côté, vous devez être (...) dans l'augmentation des droits à la formation, des droits à la reprise de l'emploi", a-t-il indiqué. Si les chômeurs bénéficient en contrepartie de plus de formation et qu'on leur donne "plus de chance de retrouver plus vite un emploi, je pense que tout le monde est gagnant."

En cas d'échec des négociations. Myriam El Khomri a déclaré dimanche que, en cas d'échec des négociations patronat-syndicats sur une nouvelle convention d'assurance chômage, le gouvernement "prendra ses responsabilités".