Parité et égalité au cinéma : Françoise Nyssen prête à conditionner les aides publiques

  • A
  • A
Parité et égalité au cinéma : Françoise Nyssen prête à conditionner les aides publiques
Françoise Nyssen appelle à ne "pas fléchir" après la levée du mouvement #MeToo. @ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

La ministre de la Culture réfléchit à conditionner le versement des aides publiques dans le milieu du 7e art au respect de la parité et de l'égalité salariale. 

La ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé dimanche à Cannes être "prête" à ce que les aides publiques versées dans le secteur du cinéma "soient conditionnées à des objectifs en matière de parité et d'égalité salariale". "Je crois à la nécessité des incitations, des quotas : quand les choses ne changent pas d'elles-mêmes, c'est à nous de les faire changer", a dit Françoise Nyssen.

Pour un vaste débat public. Dans le cadre du 71e Festival de Cannes, la ministre participait dimanche matin à une conférence pour la promotion de l'égalité femmes-hommes et la lutte contre le harcèlement sexiste, dans le prolongement du mouvement #MeToo. Françoise Nyssen souhaite organiser un vaste débat public sur ces sujets dans le 7e Art, qualifiant le harcèlement sexiste et l'inégalité femmes-hommes de "réalités indignes de notre modèle de société, de notre démocratie, de la sphère artistique et de notre République".

Les actrices demandent l'égalité salariale. "Une vague s'est levée ces derniers mois. Les consciences sont en train de changer. Le plus dur reste à faire. Ne fléchissons pas !", a ajouté la ministre, aux côtés d'Alice Bah Kuhnke, ministre suédoise de la Culture et de la Démocratie. Samedi soir, 82 stars et femmes du 7e art, dont la présidente du jury Cate Blanchett et la réalisatrice Agnès Varda, ont réclamé "l'égalité salariale" dans le cinéma, lors d'une montée des marches inédite et 100% féminine au Festival de Cannes, temps fort de cette première édition depuis le scandale Weinstein.