Mort de Mireille Darc : "Une grande dame du cinéma", "le chic français"

  • A
  • A
Mort de Mireille Darc : "Une grande dame du cinéma", "le chic français"
Mireille Darc lors d'un gala organisé à Nice en 1976.@ AFP
Partagez sur :

La ministre de la Culture, l'ancien président du Festival de Cannes ou encore le comédien Pierre Richard ont réagi à l'annonce de la mort de Mireille Darc, lundi.

"Une grande figure du cinéma français nous quitte. Mireille Darc était une actrice de talent, une femme de courage et d'engagement". Sur Twitter, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen a rendu hommage lundi à Mireille Darc, morte à l'âge de 79 ans dans la nuit de dimanche à lundi à Paris. Comme la ministre, de nombreuses personnalités ont souhaité réagir à la mort de celle qu'on avait baptisé "la grande sauterelle" et qui dans les années 1960 et 1970 était devenue une icône du cinéma. "Longue/mince/belle/frangée de blond/l'oeil rieur elle a incarné la liberté de la femme dans toute sa splendeur. Le chic français. Chère Mireille !", a commenté Gilles Jacob, l'ancien président du Festival de Cannes sur son compte Twitter.

"Dans le cœur de beaucoup de Français". Jean Sagols, réalisateur de la série Les coeurs brûlés dans laquelle Mireille Darc avait tourné en 1992 a rappelé combien elle "était quelqu'un qui était dans le cœur de beaucoup de Français (...) A la différence d'Annie Girardot qui était populaire, elle, elle l'était sans l'être. Elle avait cette espèce de réserve qui faisait que les gens l'approchaient avec délicatesse. Elle était respectée et aimée", a-t-il assuré sur RTL. "Plus je suis triste, moins j'ai envie de parler... et là, je suis abattu par la disparition de Mireille...", a écrit sur Twitter Pierre Richard, comédien et partenaire de Mireille Darc dans le film culte Le grand blond avec une chaussure noire, en 1972.



"C'était le dernier garçon de la bande". Sur Europe 1, Philippe Labro, journaliste et réalisateur a rappelé combien Mireille Darc avait marqué son époque : "Mireille Darc, c'est les années 1960 ! (...) À l'époque  Mireille Darc était déjà une superstar, très populaire, ce qu'elle est restée par la suite (...) Elle était très aimée du couple Lautner et Audiard qui l'ont fait monter en grade. C'était le dernier garçon de la bande !"

"Une battante qui savourait la vie". Sur Twitter encore, Nicolas Sarkozy a fait part de son "immense tristesse". "Une grande dame du cinéma que les Français aimaient, une battante qui savourait la vie. Pensées aux siens", a écrit l'ancien président.  Elise Lucet, journaliste et présentatrice d'Envoyé Spécial a tenu pour sa part à saluer le travail de Mireille Darc en tant que réalisatrice. "Toute l'équipe d'Envoyé Spécial immensément triste de la disparition de Mireille Darc. Quels beaux documentaires elle nous a offerts !!!", a-t-elle écrit sur Twitter. Dans les années 2000, elle avait réalisé plusieurs documentaires sociétaux.





"Une petite sœur de cinéma". "Je pleure Mireille, Mimi, ma petite sœur de cinéma qui avait gardé son âme d'enfant, jouait à la dame en cachant sa fragilité et sa pudeur", a confié lundi Brigitte Bardot. "Généreuse, elle donnait plus qu'elle ne recevait. A la recherche d'amour et de protection, elle n'était pas qu'un sublime décolleté mais une belle âme et une délicieuse actrice", a ajouté l'ancienne actrice, qui avait tourné avec elle en 1961 dans La Bride sur le cou, sous la direction de Roger Vadim. Pour Brigitte Bardot, "c'est toute une génération brillante qui a marqué le 20ème siècle qui s'en va, en laissant la place à une médiocrité ordinaire, loin, bien loin de cette magnifique 'grande sauterelle'".

>>  Archives Europe 1