Mort de Mireille Darc : "C'était le dernier garçon de la bande à Lautner et Audiard", se souvient Philippe Labro

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'actrice Mireille Darc est morte lundi à 79 ans, Philippe Labro se souvient sur Europe 1 d'une grande actrice qu'il avait lui-même fait passer derrière sa caméra.

INTERVIEW

Les Français se souviennent de son décolleté vertigineux, imaginé par Guy Laroche, et qui illumine Le Grand Blond avec une chaussure noire dans une scène restée culte. L'actrice Mireille Darc est morte lundi à l'âge de 79 ans. Pour Philippe Labro, journaliste et réalisateur, Mireille Darc était d'abord et surtout un charme avant d'être une plastique. "Maligne, drôle, joyeuse, généreuse et formidablement sexy. Mais ça n'était pas une sexyness glamoureuse, c'était plutôt le charme de la fille d'à côté", se souvient-il au micro d'Europe 1.

Une "superstar" dans les années 1960. "Mireille Darc, c'est les années 1960 ! J'avais fait un petit court métrage dans lequel il y avait les quatre Darc du cinéma français : Deneuve, Dubois, Dorléac et Darc. À l'époque Mireille Darc était déjà une superstar, très populaire, ce qu'elle est restée par la suite", raconte Philippe Labro.

La muse de Lautner. Celle que les Français ont très vite surnommé "la grande sauterelle", en raison du film du même nom dont elle tenait le premier rôle en 1967, avait notamment accédé à la notoriété grâce à sa collaboration avec Georges Lautner et Michel Audiard. "Elle était très aimée du couple Lautner et Audiard qui l'ont fait monter en grade. C'était le dernier garçon de la bande !", rappelle Philippe Labro.

>>  Archives Europe 1

En 2013, Nikos Aliagas avait interviewé Mireille Darc à l'occasion de la sortie de son livre Une femme libre. Réécoutez l'émission ici.

En 2016, la comédienne était à nouveau reçue par Nikos alors qu'elle exposait pour la première fois ses propres photos. Réécoutez l'émission ici (à partir de 30'). Elle y expliquait notamment ne conserver aucun souvenir de ses tournages.