Trop silencieuses, donc dangereuses, les voitures électriques vont vrombir !

  • A
  • A
Partagez sur :
Depuis le premier juillet, les voitures électriques doivent faire un minimum de bruit pour éviter de surprendre les piétons. Du coup, les constructeurs deviennent créatifs et proposent désormais des bruits de moteurs personnalisés. C’est ce que nous explique notre journaliste Anicet Mbida.

Pour éviter de surprendre les piétons, il est désormais obligatoire que les voitures électriques fassent un minimum de bruit. Et il fallait s’y attendre, comme la loi n’oblige pas les voitures à faire un son en particulier, les constructeurs proposent des bruits de moteurs personnalisés. Cela devient donc une cacophonie, comme avec les sonneries de téléphone portable, raconte Anicet Mbida.

Le dernier 4x4 électrique présenté par Chevrolet peut donc faire le bruit d’un bon vieux V8 polluant ! Il est même possible de choisir un V12, soit quelque chose d’encore plus bestial.

Et c’est obligatoire ? Il n’y a pas d’option silencieuse ?

Si, heureusement. D’ailleurs, il faut rappeler que la loi oblige à émettre un son uniquement en marche arrière et en dessous de 20 km/h. Au-delà, on estime qu’avec le bruit des pneus sur la chaussée, ce n’est plus nécessaire.

Mais comme le son du moteur fait aussi la personnalité de la voiture, les constructeurs ont embauché des musiciens pour composer la mélodie de leurs moteurs. Sur la Zoé de Renault, par exemple, cela donne des bruits de salon de massage Zen, et chez Jaguar, des bruits de soucoupe volante.

Mais est-ce qu’on peut les changer ?

Non. Jusqu’ici, on n’avait pas le choix. Mais Tesla vient d’annoncer qu’il y aura bientôt tout un catalogue de bruits de moteur ou de klaxon sur ses voitures. Avec, par exemple, des sons de chèvres, de vent et même… de sabot de cheval en référence aux Monty Pythons.

Europe 1
Par Anicet Mbida, édité par T.V.