Test du Amazon Echo Spot : le réveil 2.0

, modifié à
  • A
  • A
amazon echo spot 1280
Europe 1 a testé l'Echo Spot d'Amazon. © DR
Partagez sur :
Amazon commercialise un réveil connecté intégrant l’assistant intelligent Alexa, l'Echo Spot. Europe 1 l’a testé.
TEST

Un réveil, connecté. Après la commercialisation en France de ses premières enceintes connectées au mois de juin, Amazon propose désormais un réveil intégrant son assistant intelligent, Alexa. Il est également équipé d'un écran et d'une caméra pour réaliser des conversations vidéo. Mais a-t-on vraiment besoin d'un tel réveil ? Comment l'utiliser au quotidien ? Faut-il avoir peur de la présence d'une caméra ? Europe 1 l'a testé.

Un design travaillé

S'il y a bien un objet qui n'a que peu évolué au cours des dernières années, c'est le réveil. La tentative d'Amazon de le connecter peut donc faire envie. D'autant que son design est assez réussi. L'Echo Spot, en forme de demi-sphère, est à la fois compact et dispose d'un écran tactile rond de 6,4 centimètres de diagonale. Par défaut, et en permanence, ce dernier affiche une horloge traditionnelle, avec des aiguilles, mais il est possible de personnaliser le cadran pour avoir, par exemple, des photos issues de son smartphone. Deux versions sont proposées : une blanche, l'autre noire. Pour le reste, le réveil doit être connecté au secteur, grâce à un câble d'alimentation fourni.

Sur le dessus du réveil, Amazon a placé trois boutons : deux pour ajuster le volume, à la hausse ou à la baisse, et un troisième qui permet de couper simultanément les micros intégrés et la caméra. En cas de désactivation de ces deux fonctions : le bouton est allumé en rouge, tout comme le tour de l'écran du réveil. La caméra peut également être désactivée directement dans les réglages de l'application Alexa, sur smartphone. Contrairement aux autres enceintes connectées Echo, le paramétrage du Spot s'effectue directement depuis le réveil et non dans l'application. L'utilisateur est invité à rentrer ses identifiants Amazon et le mot de passe de son réseau Wi-Fi pour achever l'initialisation. Mais le tout s'avère simple et pratique.

"Alexa, réveille-moi demain à 6 heures"

Plus que son design, ce qui fait la particularité de ce réveil, c'est sa connexion. Amazon y a intégré son assistant intelligent, Alexa, qui se déclenche simplement en prononçant son nom. Il est possible de lui demander exactement les mêmes choses que sur les enceintes Echo traditionnelles. Mais certaines d'entre elles prennent un intérêt particulier sur un réveil. Alexa peut par exemple créer et enregistrer des réveils. Il peut également vous faire écouter la radio au réveil, Europe 1 par exemple, ou une playlist spécifique. Mais d'autres fonctions prennent aussi du sens grâce à la présence d'un écran sur l'appareil. Bien que petit, il permet par exemple de consulter des flashs infos d'actualité. Encore limitée, l'offre de flashs vidéo devrait s'accroître dans les prochains mois avec l'arrivée attendue en France de l'enceinte Echo Show, dotée, elle, d'un écran plus grand.

Alexa propose également, grâce à la caméra intégrée sur la face avant, de réaliser des appels vidéo avec les autres possesseurs d'enceinte de la marque ou les utilisateurs de l'application mobile Alexa. L’enceinte Echo de la personne contactée sonne alors et lui permet de répondre. Le tout fonctionne très bien et les communications sont de bonne qualité, aussi bien en mode audio que vidéo. En vidéo, l'écran est cependant un peu petit pour afficher plusieurs personnes sur l'écran. Revers de la médaille : la caméra intégrée entraîne la présence permanente d'une caméra dans la chambre où le réveil est installé 

Certes, Amazon permet de la désactiver grâce au bouton présent sur le réveil ou l'application, mais tout de même : au vu des nombreux piratages d'objets connectés, le risque existe. Peut-être aurait-il été préférable, comme sur la JBL Link View ou le Smart Display de Lenovo d'ajouter un cache pouvant recouvrir physiquement l'objectif. Reste une solution si on le souhaite : scotcher un cache sur la caméra, mais le capteur de luminosité de l'écran étant placé juste à côté de la caméra, cela le rendra inopérant et s'avère peu pratique.

Un son satisfaisant

En tant que réveil connecté, le Spot est également une enceinte à part entière. Il intègre pour cela un haut-parleur de 36 millimètres. Pour les conversations audio et vidéo ou l'écoute de podcasts le résultat est plus que satisfaisant. Pour la musique, le résultat est globalement positif, même si l'on note des disparités entre les types de musique. A volume maximal, le son sature par exemple un peu, mais en réglant le volume sur le niveau moyen la puissance est déjà suffisante pour sonoriser une pièce entière. Les micros qui permettent de détecter les commandes vocales sont, eux, particulièrement efficaces et parviennent à détecter le mot-clé "Alexa" même lorsque le volume de l'enceinte est poussé au maximum.

Pour améliorer la qualité du son, une prise mini-jack présente à l'arrière du réveil permet de connecter l'Echo Spot à une autre enceinte plus puissante ou de meilleure qualité. Le système fonctionne aussi bien en connectant une autre enceinte Echo qu'une enceinte d'une autre marque et permet effectivement d'améliorer grandement la qualité sonore.

Notre verdict. Avec Echo Spot, Amazon remet le réveil au goût du jour. Connecté et doté d'un écran utile, mais qui sait aussi se faire discret lorsque c'est nécessaire, il est capable de répondre à toutes les questions que posent les utilisateurs comme le ferait n'importe quelle enceinte connectée. La possibilité de passer des appels vidéo est positive, même si la présence d'une caméra dans les chambres pose un problème de vie privée. Pour 129 euros (régulièrement en promotion), il n'en reste pas moins un très bon produit capable de vous réveiller avec le son que vous souhaitez et offre un design très réussi.

Amazon Echo Spot, déjà disponible, 129,99 euros