Carte SIM, double SIM, eSIM... : quelles sont les différences ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Alors que les smartphones équipés d'un port double SIM ou d'une carte eSIM se multiplient, Europe 1 fait le point sur les différences entre ces technologies.

Comment faire la différence entre les nouveaux types de cartes SIM et à quoi correspondent-ils ? En plus de la carte SIM traditionnelle on trouve désormais de plus en plus de smartphones équipés d'un emplacement Double SIM ou d'une eSIM. C'est le cas notamment sur les nouveaux iPhone XS et XR d'Apple ainsi que sur les Pixel, les smartphones de Google, attendus en France dans les jours à venir. Europe 1 fait le point sur les différences.

La carte SIM, le grand classique. Jusque là, rien de nouveau. Tous les smartphones sont équipés d'un logement pour carte SIM. Trois formats existent : SIM normale, microSIM ou nanoSIM en fonction des générations de smartphone. Une fois la puce glissée dans le logement prévu à cet effet, le smartphone fonctionne et il est possible de passer des appels ou d'aller sur Internet.

La double SIM, la même x2. Le double SIM ou Dual SIM est de plus en plus présent sur les smartphones, notamment sur le Galaxy S9 de Samsung. Avec ce terme, les constructeurs de smartphones décrivent un mobile dans lequel il est possible d'insérer deux cartes SIM simultanément. Cette fonction permet de regrouper une carte SIM personnelle et une carte SIM professionnelle dans le même appareil ou d'utiliser une carte SIM du pays dans lequel on se trouve en plus de celle de son pays d'origine.

La eSIM vire au virtuel. La eSIM, elle, est une carte SIM totalement invisible, virtuelle. Les smartphones embarquant cette technologie (c'est aussi le cas de certaines montres connectées), ne disposent pas d'espace dans lequel l'utilisateur peut insérer sa carte SIM classique. A la place, lors de la configuration du smartphone, l'utilisateur est invité à indiquer chez quel opérateur il est client et à se connecter à son compte en ligne. Le smartphone sait alors qu'il doit utiliser le réseau de cet opérateur et fonctionne normalement pour appeler, envoyer des messages ou naviguer sur Internet.

Ce système facilite également le passage d'un opérateur à l'autre puisqu'il suffit d'aller dans les réglages du téléphone pour modifier son abonnement ou son opérateur. En France, Orange propose déjà ce type de service sur les montres connectées et doit l'ajouter prochainement sur smartphone, Bouygues Telecom y travaille également.