Législation assouplie en Californie pour le lancement des réseaux de taxis autonomes

  • A
  • A
Désormais, il ne sera plus nécessaire qu'un opérateur soit à bord de la voiture autonome pour qu'elle circule. (Illustration) 1:04
Désormais, il ne sera plus nécessaire qu'un opérateur soit à bord de la voiture autonome pour qu'elle circule. (Illustration) © AFP
Partagez sur :
Avant la Californie, le Michigan, le Nevada et l'Arizona avaient déjà assoupli la réglementation pour la circulation des voitures autonomes.

Une nouvelle réglementation pour les voitures sans conducteur est entrée en vigueur lundi en Californie. Désormais, il ne sera plus nécessaire qu'un opérateur soit à bord de la voiture autonome pour qu'elle circule. Une bonne nouvelle pour les entreprises comme Google, Apple, Nissan, Mercedes ou Volvo qui ont toutes investies des millions d'euros dans ce secteur et qui pourront ainsi accélérer leurs tests.

Dans trois autres États. Avant la Californie, le Michigan, le Nevada et l'Arizona avaient déjà assoupli la réglementation pour la circulation des voitures autonomes. Depuis une semaine, la première voiture autonome de Ford livre ainsi des pizzas dans la petite ville de Ann Harbor.  

Un contrôle à distance obligatoire. Pour autant, pour circuler, les véhicules californiens devront au préalable demander une autorisation spéciale auprès du département des véhicules motorisés mais aussi mettre en place un contrôle à distance pendant plusieurs mois. Une personne doit pouvoir prendre les commandes en cas de problème.

Vers une voiture 100% autonome. Une première étape avant une autonomie totale ? C'est ce que souhaitent les autorités californiennes. Elles prévoient de faire rouler les premières voitures 100% autonome d’ici à un an.

Europe 1
Par Benoit Clair édité par C.O.