Le nouvel iPod Touch d’Apple a-t-il un intérêt ?

  • A
  • A
L'iPod Touch est vendu à partir de 249 euros pour 32 Go de stockage.
L'iPod Touch est vendu à partir de 249 euros pour 32 Go de stockage. © Clément Lesaffre / Europe 1
Partagez sur :
Quatre ans après le dernier modèle, Apple ressort à la surprise générale un iPod Touch, son baladeur numérique hybride. Mais a-t-on encore besoin d’un baladeur en 2019 ?
TEST

Vous vous souvenez de l’iPod Touch ? Le baladeur d’Apple, lancé en 2007 en parallèle de l’iPhone, est de retour. À mi-chemin entre le lecteur MP3 et le smartphone, il a connu un joli succès dans ses premières années, comblant les geeks qui n’avaient pas les moyens d’avoir un iPhone, avant de tomber peu à peu en désuétude. Après quatre ans de placard, Apple vient de sortir son nouveau modèle, le septième. Nous avons testé l’iPod Touch version 2019 et, disons-le, il nous a plutôt déçu.

Design : trop de rétro tue le rétro

C’est d’abord le design de l’iPod Touch qui étonne puisqu’il est en tout point identique au modèle antérieur. L’écran Retina 4 pouces est encadré par de larges bandes noires en haut et en bas. Pour les nostalgiques, on retrouve également l’ancien bouton de déverrouillage d’Apple, avec son clic sonore. Pas de Touch ID ni de Face ID ici, il faut utiliser un bon vieux code. Pour compenser son design dépassé, l’iPod Touch offre un vaste choix de coloris : gris sidéral, blanc, or, bleu, rose et l’édition (PRODUCT)RED en faveur de la lutte contre le sida.

Touch

Reste que son format de poche - 12,3 cm de long sur 5,8 de large et 0,6 d’épaisseur - est toujours aussi agréable. Petit, il tient parfaitement en main. Avec seulement 88 grammes sur la balance, cet iPod Touch est idéal pour être emporté partout avec soi, que ce soit au fond d’un sac, dans la poche d’un jean ou encore dans une pochette pour aller courir.

Un iPhone 7 sans le téléphone

À l’intérieur, l’iPod Touch 7 bénéficie d’un lifting pour le rapprocher des standards actuels en matière de performance. Principale nouveauté : il prend désormais en charge les conversations Facetime en groupe et les expériences de réalité augmentée, grâce à la puce A10 Fusion, qui équipe l’iPhone 7 (sorti, lui, en… 2017). Si l’iPod Touch donne l’impression d’être déjà daté, attribuons-lui un bon point pour l’appareil photo : avec son capteur de 8 mégapixels, il ne fait pas de merveilles mais il reste au niveau d’un smartphone d’aujourd’hui.

Au-delà de ces nouveautés, on retrouve dans l’iPod Touch toutes les fonctionnalités d’un iPhone : applications, musique, télévision, podcasts, Apple Wallet, Apple News, etc. Pas la peine de s’attarder sur la vidéo : regarder Youtube ou Netflix sur un écran aussi petit, même de bonne qualité, ne présente aucun intérêt. Le potentiel de certains jeux vidéo est également bridé par la taille de l’écran et la puissance de l’appareil mais l’iPod Touch reste tout de même une sorte de console portable plutôt utile. D’autant que, dès l’automne, Apple lancera Arcade, son service de jeux par abonnement avec plus de 100 nouveaux jeux exclusifs.

Untitled design

Mais l’iPod Touch est surtout conçu comme un baladeur musical. Une fonction qui pourrait paraître dépassée à l’heure du streaming mais en laquelle Apple semble encore (un peu) croire. Le nouveau modèle a donc été conçu pour servir d’espace de stockage aux abonnés d’Apple Music, le service de streaming musical d’Apple qui offre plus de 50 millions de titres. Incapable de se connecter à Internet (hors wifi), l’iPod Touch peut servir à l’écoute hors ligne. Avec une capacité maximale de 256 Go, il permet en effet de stocker énormément de morceaux (venus d’Apple Music ou bien de votre bibliothèque iTunes).

Un prix excessif

Reste qu'on se demande bien à qui s’adresse cet iPod Touch ? Clairement, aux "Apple addicts". Si vous n’aimez pas les produits de la marque à la pomme, l’iPod Touch n’est pas fait pour vous puisqu’il ne révolutionne rien. Sauf que, si vous avez déjà un iPhone, il ne vous apporte rien de plus. Pire, il fait même doublon ! En réalité, un seul cas de figure émerge : si vous avez un iPhone mais que votre espace de stockage est saturé, notamment à cause de votre musique, et que vous ne pouvez pas vous passer d’Apple, alors là, peut-être que l’iPod Touch peut être un bon complément.

iPod 2

Sauf que c’est cher, très cher pour un simple appareil de complément (surtout à un iPhone, un des smartphones les plus coûteux). Le nouvel iPod Touch est disponible à partir de 249 euros pour le modèle 32 Go, 359 euros pour le modèle 128 Go et 469 euros pour le modèle 256 Go. Certes, c’est le produit Apple le plus accessible. Certes, il est moins cher que son prédécesseur à sa sortie (40 euros de moins pour la version 32 Go). Mais cela reste excessif pour l’usage limité que l’on peut en faire.

D’autant que, dans la même fourchette de prix, il est possible de trouver un iPhone 7 ou 8 reconditionné qui offre toutes les fonctionnalités d’iPod Touch mais qui peut aussi envoyer des messages, passer des appels et se connecter à Internet partout.

Verdict : un iPod rétro mais mal pensé

Quand on prend en main l’iPod Touch, on est submergé par une vague de nostalgie. Petit et ergonomique, il nous rappelle les premiers smartphones. Mais une fois la vague passée, on se rend vite compte des limites de ce produit, plus gadget qu’autre chose. Alors qu’il sort quatre ans après l’iPod Touch de sixième génération, ce nouveau modèle n’est guère plus qu’une mise à jour. Et une mise à jour entre 249 et 469 euros, c’est très cher.