Chez Apple, l'iPhone rapporte moins mais les services s'envolent

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Les ventes d'iPhone ont rapporté nettement moins à Apple qu'il y a un an au cours du trimestre de Noël, d'après les résultats financiers publiés par la marque mardi. 

Fin d'année compliquée pour Apple. D'après les résultats financiers présentés par la firme mardi soir, les ventes d'iPhone ont fortement chuté au dernier trimestre de l'année, entre octobre et décembre, alors qu'il est traditionnellement le plus important en raison des ventes de Noël. Cette baisse quasi-inédite avait obligé Apple a publié une alerte sur résultats au début du mois de janvier pour prévenir les investisseurs qu'elle ne serait pas en mesure d'atteindre ses objectifs. Le prix élevé des nouveaux iPhone, mais également la baisse des subventions de la part des opérateurs et la difficulté du marché chinois peuvent expliquer cette baisse. Mais d'autres produits, en particulier les services d'Apple, tirent leur épingle du jeu.

Le chiffre d'affaires des iPhone en forte baisse

Apple ayant décidé de ne plus communiquer sur le nombre exact d'iPhone vendus, il est impossible de savoir combien de smartphones la marque a écoulé entre octobre et décembre. Le chiffre d'affaires issu de ces ventes, lui, est en revanche en baisse de près de 15% (-14,93%). Sur la période de Noël, les ventes d'iPhone n'ont rapporté à Apple "que" 51,98 milliards de dollars, contre 61,58 milliards à la même période en 2017. Pour Tim Cook, cette baisse s'explique notamment par un taux de renouvellement moins élevé, les possesseurs d'iPhone gardant leur smartphone plus longtemps, par l'offre de remplacement des batteries à 29 euros qui a poussé de nombreux consommateurs a changé leur batterie plutôt qu'à changer leur iPhone, ainsi que par les difficultés rencontrées en Chine.

Les nombreuses similitudes entre les modèles d'iPhone de cette année et de ceux de l'an dernier peuvent également expliquer ces résultats décevants. Alors que l'iPhone X, présenté en septembre 2017, apportait de nombreuses innovations majeures, inédites dans la gamme d'Apple, les iPhone Xs et Xs Max, présentés en septembre 2018, en sont assez proches et n'évoluent que par petites touches. Seul l'iPhone Xr, plus abordable, tire son épingle du jeu. D'après les informations communiquées par Apple, c'est d'ailleurs l'iPhone Xr qui s'est le mieux vendu durant les trois derniers mois, suivi par l'iPhone Xs Max, dont le très grand écran est une nouveauté.

Les services explosent, avant plus

S'il y a une ligne des résultats financiers qui a de quoi réjouir Apple, ce sont les résultats générés par ses services. Apple Music, l'App Store et iTunes n'ont jamais autant rapporté qu'en cette fin d'année 2018. Leur chiffre d'affaires, en hausse de 19% sur un an, s'établit désormais à près de 11 milliards de dollars (10,875 milliards). Dans les faits, Apple Music a dépassé les 50 millions d'abonnés et Apple Pay a enregistré plus de nouveaux utilisateurs en une semaine qu'Android Pay en un an avec désormais 1,8 milliard de transactions dans le monde sur trois mois, deux fois plus qu'il y a un an.

Grâce à ces bons résultats, et aux fortes ventes d'Apple Watch et de HomePod, Apple arrive à limiter la casse sur son chiffre d'affaires total, en baisse de seulement 4,51% à 84,31 milliards de dollars. Pour poursuivre sur sa lancée, Apple devrait d'ailleurs lancer de nouveaux services dans les semaines à venir. Son service de streaming vidéo, concurrent de Netflix, pourrait être proposé aux Etats-Unis dès le mois d'avril. Un service d'abonnement mensuel à la presse magazine pourrait également être ajouté dans l'application Apple News. 

Les + lus