Avec l’Echo Show, Amazon veut s’installer dans votre cuisine

, modifié à
  • A
  • A
L'Echo Show est vendu 239,99 euros, un prix sensiblement plus élevé que celui des autres enceintes de la marque.
L'Echo Show est vendu 239,99 euros, un prix sensiblement plus élevé que celui des autres enceintes de la marque. © Amazon
Partagez sur :
Amazon a dévoilé mercredi sa nouvelle enceinte connectée, l’Echo Show, la première en France dotée d’un écran HD. Principal intérêt : un usage mains libres orienté notamment vers la cuisine.
TEST

Moins d’un an après avoir commercialisé en France sa première enceinte connectée, l’Echo, Amazon passe la seconde. Le géant américain commercialise à partir de mercredi l'Echo Show, une enceinte connectée avec écran, la première du genre en France (Google ne vend la sienne qu’aux États-Unis). Avec un son puissant et un écran HD, ce nouveau modèle permet de pousser encore plus loin les fonctionnalités de l’assistant vocal Alexa mais reste limité par son design. Dans les faits, c’est dans la cuisine que l’Echo Show se révèle le plus utile.

Un design décevant compensé par de nombreuses fonctionnalités

Le design de l’Echo Show se révèle un tantinet décevant. D’un seul bloc, l’enceinte connectée pâtit de lignes très droites qui tranchent avec les formes arrondies de l’Echo, du Dot et du Spot, les précédents modèles d'enceintes connectées d'Amazon. Le haut-parleur, bien que volumineux, est bien encastré derrière l’écran : de devant, on ne le voit pas. En revanche, l’écran lui-même ne fait pas très moderne. Avec ses bords très larges (un centimètre à gauche, à droite et en bas et deux en haut), il semble sorti tout droit des années 2000. Dommage, car cela amoindrit le confort visuel alors que l’écran HD de 10 pouces est très satisfaisant.

Contrôler sa maison à la voix. Côté fonctionnalités, l’Echo Show intègre notamment un hub pour maison connectée. L’enceinte peut donc repérer tous les appareils connectés à proximité (ampoules, interrupteurs, etc.) afin de les contrôler à la voix. L’intérêt, ici, de la vidéo est ponctuel. L’Echo Show est ainsi compatible avec la sonnette connectée Ring. Quand quelqu’un sonne à la porte, vous recevez une alerte sur l’écran de l’enceinte et vous avez la possibilité de regarder de qui il s’agit et de lui répondre sans ouvrir la porte.

Amazon Echo Show

Autre nouveauté : grâce à une caméra frontale de 5 mégapixels, l’Echo Show permet de passer des appels vidéo vers d’autres appareils Amazon (Echo Show ou Echo Spot), un téléphone équipé de l’appli Alexa ou un ordinateur via Skype. Le bouton Mute, situé sur le dessus de l'appareil, permet à l'inverse de couper les micros. Les plus paranoïaques apprécieront.

Alterner tactile et vocal. De manière générale, l’écran offre la possibilité de passer de la commande vocale au tactile à tout moment, en fonction de ses besoins. On peut par exemple demander une information à l’oral à Alexa, comme l’horaire des séances pour un film, puis naviguer avec le doigt pour aller plus vite. À noter également la présence de deux navigateurs Internet, Silk et Firefox, pas très fluides mais utiles si on a besoin d’effectuer une recherche plus détaillée ou dépassant les capacités d’Alexa. Le tactile sert également à gérer les paramètres et la page d’accueil.

Pour cuisiner presque sans les mains

Amazon a notamment collaboré avec Marmiton pour élaborer une "skill" (le nom donné aux applications des enceintes Echo) qui exploite les possibilités de l’écran. En utilisant uniquement la commande vocale d’Alexa, il est possible de suivre une recette étape par étape. L’Echo Show affiche des photos de la préparation ainsi que de brefs textes expliquant la marche à suivre. Pratique quand on a les mains pleines de farine ou de gras et que l’on ne peut pas toucher l’écran.

Alexa s’améliore progressivement. S’il vous manque un ingrédient, vous pouvez demander à Alexa de l’ajouter à votre liste de courses ou bien commander directement le produit… sur le site d’Amazon. Grâce à la commande vocale, tout est très intuitif, faisant d’Alexa le commis idéal des cuisiniers un peu geeks.

Amazon Echo Show

Les huit micros placés sur la partie supérieure ainsi que la technologie de réduction de bruit permettent, en théorie, de se faire comprendre par Alexa où que l’on soit, par exemple si l'on doit attraper un ustensile au fond d’un placard alors que la hotte est allumée. En pratique, il faut savoir se montrer patient. Alexa n’est pas toujours très réactive et il faut parfois repréciser sa demande afin d’obtenir le résultat souhaité. Mais l’assistant intelligent d’Amazon continue de progresser avec chaque nouvelle enceinte.

Une autre façon de s’informer

Les premières enceintes connectées ont déjà entraîné des bouleversements dans la façon de consommer l’information. Pour écouter la radio, plus besoin de choisir sa fréquence, il suffit de demander sa station préférée. Avec l’arrivée de l’écran, la donne change à nouveau. Les télévisions vont pouvoir investir ce nouvel outil pour diffuser leur flux en direct ou proposer leurs programmes en replay. C’est notamment le cas de BFMTV, dès le lancement.

Les radios aussi vont devoir défricher ce nouveau terrain de jeu. Déjà en pointe sur les premiers modèles Echo avec ses flashes d’information et ses podcasts, Europe 1 propose, dès à présent, une diffusion de son live vidéo. Pour y accéder, il faut d’activer la skill Europe 1 et demander : "Alexa, lance Europe 1".

Regarder des séries, mais à petite dose

Autre intérêt d’avoir un écran à portée de voix : il est désormais possible de regarder la télévision, des clips vidéo (Amazon a monté un partenariat avec la plateforme Vevo) ainsi que les films et séries de Prime Video, le service de streaming d’Amazon. Il faut ainsi de demander à Alexa de lancer une série pour qu’elle démarre à l’endroit où l’on s’était arrêté. La qualité de l’image n’égale pas les meilleures tablettes du marché mais suffit pour de courtes séances. En revanche, pas sûr que regarder un film de deux heures soit très agréable.

Amazon Echo Show

Un son optimal. Si l’ajout de la vidéo est intéressant, c’est aussi grâce à la qualité du son, en nette amélioration. L’enceinte adossée à l’écran diffuse un son puissant avec des basses très profondes et des aigus clairs. Alors que les premiers modèles d’enceintes connectées faisaient pâle figure pour la musique face aux enceintes traditionnelles, l’Echo Show n’a pas à rougir.

Toutefois, la possibilité d’utiliser l’Echo Show comme un écran TV est restreinte par le poids de l’enceinte et surtout le besoin de la garder branchée sur secteur. Concrètement, là encore, c’est surtout dans la cuisine que la dernière-née d’Amazon trouvera sa place. On s’imagine très bien préparer le déjeuner en terminant son épisode de série ou en enchaînant les clips de ses artistes favoris. Mais cela s’arrête là. Les possesseurs de tablette ou d’ordinateur portable n’ont aucun intérêt à se tourner vers l’Echo Show si c’est le cinéma et les séries qui les intéressent.

Notre avis : pas indispensable… pour l’instant

À l’issue de notre prise en main, la nécessité d’avoir chez soi un Echo Show n’est pas flagrante. Si vous avez déjà une tablette, un ordinateur ou même une autre enceinte connectée, l’écran n’apporte pas grand-chose. D’autant plus que l’Echo Show est vendu 229,99 euros, beaucoup plus cher que l’Echo Plus (149,99 euros) et que l’Echo (99,99 euros). Reste que ce premier ballon d’essai d’une enceinte avec écran est à suivre : au fur et à mesure que les développeurs vont se l’approprier et développer des skills plus ludiques, plus fluides et plus visuels, l’Echo Show pourrait se révéler fort intéressant.