Tennis : l'Australienne Ashleigh Barty remporte Roland-Garros aux dépens de la Tchèque Marketa Vondrousova

, modifié à
  • A
  • A
Ashleigh Barty, tête de série n°8, a fait respecter la logique, samedi, en finale de Roland-Garros.
Ashleigh Barty, tête de série n°8, a fait respecter la logique, samedi, en finale de Roland-Garros. © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :
L'Australienne Ashleigh Barty, tête de série n°8, a dominé la Tchèque Marketa Vondrousova, samedi après-midi, en finale de Roland-Garros, décrochant ainsi son premier titre en Majeur.

Dans un tournoi féminin de Roland-Garros qui a été un peu fou, avec moult surprises tout au long de la quinzaine, la logique a en revanche été respectée en finale. L'Australienne Ashleigh Barty, tête de série n°8, a pris le dessus sur la jeune Tchèque Marketa Vondrousova, 19 ans et 38ème au classement WTA, samedi, en deux petits sets et à peine plus d'une heure de jeu (6-1, 6-3 en 1h10'). Il s'agit du premier titre en Grand Chelem pour l'Aussie, âgée de 23 ans, qui ne comptait à son palmarès que quatre titres en simple, dont le tournoi de Miami, en mars dernier. Mais ces quatre titres avaient été acquis sur dur ou sur gazon, et la voir triompher, samedi, sur la terre battue parisienne, est tout de même relativement inattendu.

Une finale sans suspense

Stars absentes ou rapidement éliminées, joueuses françaises toutes sorties avant le 3ème tour, reprogrammations de matches discutés… Le tournoi féminin de ce Roland-Garros 2019 avait besoin d'une belle finale. Il l'aurait sans doute mérité. Malheureusement, Barty a rapidement pris le dessus sur sa jeune adversaire, breakée sur ses deux premiers jeux de service, et tué tout suspense. Malgré un léger sursaut, la gauchère tchèque a très vite cédé la première manche, ne réussissant que deux malheureux coups gagnants (6-1). Barty, plus à l'aise et auteure de quelques coups spectaculaires, a ensuite pris une quatrième fois le service de sa rivale d'entrée de deuxième set, faisant la course en tête. Très peu efficace derrière sa première balle (46% de points gagnés seulement), Vondrousova a dit adieu au trophée sur son engagement, Barty concluant dès sa première balle de match sur un smash.

Une carrière étonnante

La carrière d'Ashleigh Barty a suivi un cours singulier. La native d'Ipswich, dans le Queensland, a d'abord brillé chez les jeunes, remportant le tournoi de Wimbledon juniors en 2011, puis en double, avant d'arrêter le tennis pro pour… jouer au cricket. Revenue sur le circuit en 2016 après un break de près de deux ans, elle remporte son premier titre en simple à Kuala Lumpur, sur gazon, en février 2017. Elle intègre le top 20 et remporte deux autres trophées en 2018, à Nottingham et à Zhuhai, avant de signer son premier succès de prestige, à Miami, en mars dernier. Mais rien de comparable, évidemment, avec un titre en Grand Chelem, elle qui n'avait jamais atteint le dernier carré dans un Majeur et qui n'avait gagné que deux matches à Roland-Garros avant d'arriver porte d'Auteuil cette année… Il va lui falloir désormais confirmer son nouveau statut, elle qui sera n°2 mondiale derrière la Japonaise Naomi Osaka lundi.