Rugby : six mois de prison avec sursis pour le pilier Uini Atonio, impliqué dans une bagarre

, modifié à
  • A
  • A
Le pilier de La Rochelle a été condamné à six mois de prison avec sursis vendredi pour avoir frappé une personne lors d'une bagarre en 2017.
Le pilier de La Rochelle a été condamné à six mois de prison avec sursis vendredi pour avoir frappé une personne lors d'une bagarre en 2017. © XAVIER LEOTY / AFP
Partagez sur :
Le rugbyman international français Uini Atonio a été condamné vendredi à six mois de prison avec sursis par le tribunal de La Rochelle. Au cours d'une soirée arrosée de 2017, il avait frappé un homme, provoquant une "double fracture de la mâchoire".

Le rugbyman international français Uini Atonio a été condamné vendredi matin à six mois de prison avec sursis pour violences volontaires en état d'ivresse manifeste, par le tribunal correctionnel de La Rochelle, pour une bagarre en 2017 à la sortie d'une boîte de nuit.

Pas de mention dans son casier judiciaire. La peine ne sera pas inscrite au bulletin numéro 2 du casier judiciaire, accessible aux administrations, afin de ne pas nuire à sa carrière professionnelle, ni à sa naturalisation française en cours, conformément à la requête formulée par son avocate, Me Patricia Billerey-Drageon.

Une comparution après une reconnaissance préalable de culpabilité. Le pilier international (31 sélections en équipe de France) évoluant sous les couleurs du Stade rochelais, faisait l'objet d'une comparution en reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) à la suite d'une bagarre survenue le 24 septembre 2017 au petit matin, au sortir d'une boîte de nuit de la préfecture de Charente-Maritime.

Atonio a porté un violent coup de poing. Selon la juge Candice Gratecos, "c'est un autre joueur du Stade Rochelais", le deuxième ligne Matthieu Tanguy, "qui est impliqué, mais c'est Uini Atonio qui porte un coup de poing très violent". Le coup a provoqué une "double fracture de la mâchoire et une incapacité temporaire de travail de 40 jours" et non de 60 jours comme cela avait été auparavant indiqué par la défense, selon la juge.

Une bagarre avait éclaté entre deux groupes tout autant pris de boisson, les uns pensant à tort être insultés et "Uini Atonio a tapé dans le tas", selon l'avocate de la victime Me Anne-Valérie Papin. Me Billerey-Drageon, a dénoncé "une peine lourde dans un dossier banal si ce n'était pas Uini Atonio".

 

31 sélections en équipe de France. Le droitier joue depuis sept ans au sein du club rochelais qu'il a rejoint en Pro D2. Capitaine des "Jaune et Noir" pendant plusieurs saisons, il a participé à la remontée du club en Top 14 en 2014, année où il a connu sa première sélection en équipe de France. Atonio, qui a participé à la dernière Coupe du monde, a depuis cumulé 31 sélections.