Retour de Florent Manaudou : "Ça ne va pas être simple", avertit Maracineanu

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La ministre des Sports Roxana Maracineanu se veut prudente, au micro d'Europe 1, sur le retour du nageur Florent Manaudou à la compétition, à seize mois des Jeux de Tokyo.
FACE AUX AUDITEURS

Un retour plein d'ambition : après trois ans hors des bassins, Florent Manaudou a décidé de clore sa parenthèse consacrée au handball et de reprendre sa carrière de nageur. Le champion olympique du 50 m nage libre en 2012 veut concourir aux Jeux de Tokyo, en 2020, avant ceux de Paris quatre ans plus tard. Au micro d'Europe 1, lors de l'émission "Face aux auditeurs" diffusée dimanche 24 mars à 20 heures, Roxana Maracineanu s'est montrée prudente sur les chances du nageur tricolore de reproduire ses exploits du passé.

"C'est sûr que ça ne va pas être simple, parce qu'il s'est arrêté pendant trois ans", reconnaît la ministre des Sports et championne du monde du 200 m dos en 1998. "Ça lui a permis de prendre un peu de hauteur, de se mettre à un autre type de sport, le handball, qui lui permet sûrement voir les choses un peu différemment." Pour autant, avertit la ministre, "il ne faut pas minimiser le fait que les autres qu'il va rencontrer à Tokyo ont continué, eux, à s’entraîner".

Expérience contre motivation ?

Au Japon, à l'été 2020, Florent Manaudou aura 29 ans et affrontera des nageurs sans doute plus jeunes, pour qui la quinzaine japonaise sera peut-être la première aventure olympique : "Lui aura le gain de l’expérience, mais les autres peut-être plus l'avantage de la motivation et du fait qu'ils n'ont encore rien en poche, alors que lui a déjà ce magnifique titre de champion olympique", affirme Roxana Maracineanu, retirée des bassins depuis octobre 2004.

Lors de son passage au club de handball d'Aix, le pivot de 1,99 m a aussi "découvert d’autres choses qui, parfois, te font dévier de la cible finale", raconte la ministre, championne de France pour la première fois en 1991.

Sauf que sur une épreuve comme le 50 m nage libre, le quadruple champion du monde peut réussir son retour de la plus belle des manières, veut croire Roxana Maracineanu : "S'il s'est mis à se ré-entraîner sérieusement, comme c'est une discipline qui ne demande pas énormément d'entraînement ou des heures d'efforts continus, avec ses qualités physiques, il va pouvoir revenir rapidement à un très bon niveau. De là à gagner des médailles, c'est l'avenir qui nous le dira."

Europe 1
Par Thibaud Le Meneec