Mondiaux de ski : Vonn en bronze pour la dernière course de sa carrière

, modifié à
  • A
  • A
vonn
© FRANCOIS XAVIER MARIT / AFP
Partagez sur :
L’Américaine, légende de son sport, a décroché une belle troisième place dimanche lors de la descente des championnats du monde à Are. La skieuse aux 82 victoires en Coupe du monde quitte à 34 ans la compétition par la grande porte.

C’est donc sur une huitième médaille en championnat du monde que Lindsey Vonn tire sa révérence. L’Américaine est en effet parvenue à monter sur le podium dimanche à Are lors de la descente des Mondiaux pour ce qui demeurera, comme elle l’avait annoncé, la dernière course de sa carrière. La meilleure skieuse de tous les temps a été devancée par la Slovène Ilka Sthuec, qui conserve son titre de championne du monde, et par la Suissesse Corinne Suter.

Huit médailles mondiales, trois médailles olympiques. Vonn, handicapée par une douleur tenace à un genou blessé en début de saison, quitte donc le circuit sur un total de huit médailles mondiales, dont deux en or, trois médailles olympiques dont le premier titre d'une Américaine en descente, en 2010, et un record chez les femmes de 82 victoires en Coupe du monde. Elle est par ailleurs devenue dimanche la médaillée mondiale la plus âgée.

Respect et affection du milieu du ski. Après à peine plus d'une minute d'effort, Vonn a étalé sa joie en franchissant la ligne, salué le public en s'inclinant tel un comédien, avant que l'Allemande Viktoria Rebensburg ne la rejoigne sur la piste pour s'agenouiller devant elle puis lui sauter des les bras. "C'est une championne incroyable avec tout ce qu'elle a réussi. J'étais émue et je voulais juste lui montrer mon respect à ce moment là", a expliqué l'Allemande en zone mixte. La première marque d'affection d'une longue série de "hugs" très américains, marquant le respect et l'affection du milieu du ski pour Lindsey Vonn, son palmarès unique (championne olympique, double championne du monde, quadruple vainqueure du gros globe), et sa résilience pour ses multiples retours de blessures.

Inespéré. Ce résultat qui paraissait inespéré après une saison gâchée par une blessure au genou gauche en novembre et un retour difficile en janvier à Cortina (15e puis 9e des descentes, abandon dans le super-G), qui l'avait convaincu d'annoncer la fin de sa carrière, estimant que son corps ne pouvait plus supporter l'exigeance du haut niveau.