Ligue des champions féminine : Lyon écrase Barcelone et s'offre un quatrième sacre d'affilée

, modifié à
  • A
  • A
La Norvégienne Ada Hegerberg a inscrit un triplé.
La Norvégienne Ada Hegerberg a inscrit un triplé. © AFP
Partagez sur :
Le suspense n'a pas duré plus de 20 minutes, samedi, en finale de la Ligue des champions féminine : les Fenottes ont surclassé les Catalanes, dépassées (4-1). Ada Hegerberg a inscrit un triplé.

Les Lyonnaises, reines d'Europe ! Samedi, en finale de la Ligue de champions, à Budapest, elles ont largement dominé Barcelone (4-1) pour s'offrir une quatrième Ligue des champions d'affilée, la sixième de leur histoire déjà riche en trophées.

Un festival de Ada Hegerberg

Les joueuses de Reynald Pedros ont plié l'affaire en une demi-heure : au bout de cinq minutes de jeu, Dzsennifer L'Allemande Dzsennifer Marozsán, née à Budapest, reprenait victorieusement un centre de Shanice van de Sanden côté droit (1-0, 5e).

Dix minutes plus tard, Ada Hegerberg commençait son festival du soir avec une frappe trop croisée pour la gardienne Sandra Panos (2-0, 14e). La susperstar norvégienne, auréolée du premier Ballon d'or féminin en décembre, continuait de martyriser la défense catalane avec une reprise parfaite d'un centre de Shanice van de Sanden (3-0, 19e).

Le Sommer reste muette

L'attaquante rhodanienne achevait de doucher les espoirs des Blaugranas avec une troisième banderille à la demi-heure de jeu : nouveau centre et nouvelle reprise rageuse de Ada Hegerberg. Les Lyonnaises ont ensuite géré leur large avance, tandis que les Barcelonaises semblait limitées dans leur plan de jeu, elles qui n'avaient jamais atteint ce stade de la compétition. La Nigérianne Asisat Oshaola évitait la correction pour Barcelone avec une belle percée dans l'axe de la défense lyonnaise et un tir à ras de terre que Sarah Bouhaddi ne pouvait arrêter (4-1, 89e).

Seul (petit) regret pour les Lyonnaises, le match vierge de buts d'Eugénie Le Sommer, sortie à dix minutes de la fin de la rencontre. L'attaquante des Bleues, qui fêtait samedi ses 30 ans, tentera d'être plus efficace lors du Mondial avec l'équipe de France, du 7 juin au 7 juillet. Pour les internationales tricolores sacrées samedi, le défi sera autrement plus corsé.