Ligue 1 : enquête ouverte sur le recrutement de joueurs mineurs par Monaco

, modifié à
  • A
  • A
(Photo d'illustration.)
(Photo d'illustration.) © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
L'enquête a été ouverte à la suite de nouvelles révélations des Football Leaks, qui affirment que le club monégasque s'est entendu avec des joueurs mineurs pour le versement de primes à la signature. 

Nouvelle affaire pour l'AS Monaco. Les instances du football français, la Ligue (LFP) et la Fédération (FFF), vont enquêter sur "les conditions de recrutement de deux joueurs mineurs" par le club monégasque, mises en lumière par les révélations des Football Leaks, selon un communiqué mardi. La Commission Fédérale du Statut du Joueur Elite de la FFF et la Commission Juridique et de la LFP, saisies conjointement, "seront chargées d'enquêter afin de déterminer les éventuelles suites disciplinaires et/ou pénales à donner à ces dossiers", indique le communiqué des instances.

"Le recrutement de joueurs, a fortiori mineurs, est strictement encadré par la loi et les règlements de la FFF et de la LFP", stipule encore le communiqué des deux instances du foot français. La Fédération chapeaute l'ensemble du football français tandis que la LFP est en charge du football professionnel.

Des primes à la signature pour des jeunes joueurs. Dans le cadre des révélations des "Football Leaks", Mediapart avait révélé mardi matin que Monaco s'était notamment entendu avec des joueurs mineurs pour des primes à la signature d'accords "sous seing privé", non reconnus par les instances du football. Interrogée par Mediapart sur la légalité de tels accords, la LFP avait indiqué que si sa commission juridique avait connaissance de ces documents, ils "seraient considérées comme nuls et de nul effet, et des sanctions seraient infligées aux parties", selon les explications du site d'investigation.

Il s'agit d'un nouvel épisode de la saison catastrophique des Monégasques, en pleine crise de résultats, relégables en championnat, déjà éliminés de Ligue des champions, et dont le président et propriétaire, Dmitri Rybolovlev, est en pleine tourmente judiciaire. Le milliardaire russe, mis en cause dans une affaire de corruption à Monaco, a quitté la Principauté pour Moscou samedi.