JO de Tokyo : les retrouvailles d'André-Pierre Gignac avec le Mexique

  • A
  • A
Gignac France olympique
André-Pierre Gignac (à gauche) va défier son pays d'adoption, le Mexique, en phase de groupes du tournoi olympique de Tokyo. © JUNG YEON-JE / AFP
Partagez sur :
L'équipe de France de football défie le Mexique jeudi à 10 heures pour son entrée en lice dans le tournoi olympique de Tokyo. Un match particulier pour l'attaquant des Bleus André-Pierre Gignac, devenu une icône dans le club mexicain des Tigres de Monterrey.

Un match très symbolique pour André-Pierre Gignac. Les Bleus affrontent le Mexique jeudi à 10 heures pour leur premier match de la phase de groupes des Jeux olympiques de football (21 juillet-7 août). L'ancien Marseillais, exilé aux Tigres de Monterrey depuis 2015, va retrouver son pays d'adoption dans lequel il est adulé des supporters. L'attaquant de 35 ans jouera aux côtés de son ancien partenaire de l'Olympique de Marseille, Florian Thauvin, qui va lui aussi rejoindre le club mexicain à la rentrée.

Légende des Tigres de Monterrey

André-Pierre Gignac n'avait plus porté le maillot tricolore depuis 2016, peu après sa frappe sur le poteau en finale de l'Euro en France qui aurait pu donner la victoire aux Bleus dans les tout derniers instants face au Portugal. Près de cinq ans après, c'est un retour particulier pour l'ancien buteur du Toulouse FC dans la formation olympique de l'équipe de France. Entre temps, l'attaquant français s'est fait nom et est même devenu une légende au Mexique en menant son équipe des Tigres de Monterrey au titre en championnat en 2019, à la victoire dans la Ligue des champions de la confédération sud-américaine en 2020 et plus récemment à la finale de la Coupe du monde des clubs fin janvier, contre le Bayern Munich.

En février dernier, Gignac a prolongé son contrat de trois ans supplémentaires, jusqu'en 2024, avec les Tigres. La preuve que le buteur des Bleus se sent bien au Mexique. Toutefois, un nouveau défi se présente devant lui sous le maillot de l'équipe de France olympique, avec l'ambition d'aller chercher une médaille. "J'ai bien fait comprendre (au club des Tigres de Monterrey, NDLR) que c'était un rêve et un objectif, ils l'ont bien compris", a expliqué André-Pierre Gignac en conférence de presse début juillet. "J'ai beaucoup donné pour ce club, et on va dire que je ne leur ai pas trop laissé le choix...", a poursuivi le numéro 10 en club et en sélection.

Une carte à jouer pour l'équipe de France

Alors que la liste des joueurs français retenus a été extrêmement difficile à bâtir, de nombreux clubs ayant refusé de libérer les joueurs initialement choisis par le sélectionneur Sylvain Ripoll, Gignac estime que l'équipe de France a tout de même une carte à jouer. "C'est dommage mais maintenant on se focalise sur le groupe qui est là, qui a beaucoup d'envie et de qualité, comme je l'ai vu sur les premiers entraînements. On va essayer de créer un groupe. Parfois, un groupe est plus fort que les meilleurs joueurs", a-t-il estimé.

Calendrier de l'équipe de France (en heure française) :

 

Mexique-France, jeudi 22 juillet à 10h
France-Afrique du Sud, dimanche 25 juillet à 10h
France-Japon, mercredi 28 juillet à 13h30

Le match contre le Mexique dans le groupe A sera le premier choc pour les Bleus, face à un pays vainqueur de la compétition à Londres en 2012. Une nouvelle aventure pour "Dédé" qui aura à cœur de faire gagner les Bleus, quelque soit l'adversaire.

Europe 1
Par Gauthier Delomez avec AFP