JO 2018 : qui décide du look des médailles ?

, modifié à
  • A
  • A
Médailles, Pyeongchang, EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP 1280
259 jeux de médailles comme celles-ci ont été créés pour les Jeux de Pyeongchang. © EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Pas moins de 777 médailles ont été fabriquées pour les Jeux olympiques de Pyeongchang, pour un poids allant de 586 grammes pour les médailles d’or à 493 grammes pour les médailles de bronze.

Les athlètes n’ont d’yeux que pour elles. Elles, ce sont les médailles olympiques. D’or, d’argent ou de bronze, elles seront 777 au total à Pyeongchang. Mais ce n’est pas toujours elles que les sportifs sont venus chercher. Lors des premiers Jeux olympiques modernes, à Athènes, en 1896, seul le vainqueur était couronné d’olivier et d'une médaille... d’argent. C’est seulement lors des Jeux olympiques de Saint-Louis en 1904 que les sportifs ont été récompensés pour la première fois par des médailles d’or, d’argent et de bronze.

Pas moins de 259 jeux de médailles ont été créés pour les Jeux de Pyeongchang pour un total de 777 médailles (259 en or, 259 en argent et 259 en bronze, donc). Seulement 222 de ces 259 trios seront remis aux athlètes, à la suite des 102 épreuves (un record aux JO d’hiver) réparties dans sept sports et quinze disciplines. Comme nous l’apprend le site officiel de l’équipe olympique canadienne, cinq jeux de médailles seront conservés en cas d’égalité, 25 seront remis au CIO et sept autres seront exposés en différents endroits en Corée du Sud.

Approbation finale du CIO

Elles sont devenues un Graal, couronnant des mois d’efforts. Un Graal au look bien encadré. Comme le précise le Comité olympique international (CIO), les médailles "doivent arborer l’emblème olympique, le nom complet des Jeux en question, le nom du sport ou de la discipline concerné ainsi que l’emblème du comité d’organisation". C’est ensuite au CIO que revient l’approbation finale de leur design.

Les médailles qui récompenseront les athlètes des Jeux de Pyeongchang ont été créées par le designer coréen Lee Suk-woo. Sur la face avant, elles arborent l’emblème olympique ainsi que des lignes diagonales qui s’étendent jusqu’à la tranche sur laquelle se trouve, écrite en trois dimensions, une série de trois consonnes de Hangeul (alphabet coréen). Signification : "Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang."

000_SM4OW

©AFP

Sur l’avers de la médaille, on retrouve le nom de la discipline et de l’épreuve ainsi que l’emblème de Pyeongchang 2018. Des motifs Hangeul ont également été brodés sur le ruban accroché aux médailles. Ce dernier est fait de gapsa, un tissu traditionnel coréen. Le coffret en bois abritant ce précieux sésame a, lui aussi, été inspiré de la culture coréenne. Sa forme reflète les courbes du toit du hanok, maison traditionnelle coréenne.

hanok

©AFP

D’un diamètre de 92,5 millimètres (en-dessous des 100 millimètres de diamètre des médailles de Sotchi ou Vancouver), les médailles de ces Jeux d'hiver pèsent entre 586 grammes pour la médaille d’or (composée d’argent plaqué avec 6 grammes d’or) et 493 grammes (pour la médaille de bronze). La médaille d’argent pèse quant à elle 580 grammes.

Combien valent les médailles ?

En prenant les cours actuels des métaux précieux, seules les médailles d’or et d’argent ont une véritable valeur pécuniaire. Les premières valent près de 450 euros, quand les médailles d’argent auraient une valeur d’environ 235 euros. Mais ce n’est rien comparé à la valeur inestimable qu’elles auront aux yeux de ceux qui les porteront autour du cou.

Europe 1
Par Grégoire Duhourcau