Jeux Olympiques de Paris 2024 : Yannick Noah craint "le diable de la corruption"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invité de l'émission "Face aux auditeurs", dimanche sur Europe 1, l'ancien tennisman a dit espérer que les Jeux à venir ne soient pas "juste une vitrine, des gens qui vont s'enrichir". 
FACE AUX AUDITEURS

Qu'attendre des Jeux Olympiques 2024, organisés en France, à Paris ? "J'ai très peur", a répondu Yannick Noah, dimanche sur Europe 1. Invité de l'émission Face aux auditeurs, l'ancien tennisman a dit ses craintes que la compétition ne tienne pas ses promesses en termes de développement des territoires qui doivent accueillir les épreuves et les athlètes. 

>>> FACE AUX AUDITEURS - Réécoutez l'interview de Yannick Noah sur Europe 1

"J'espère que le fait d'avoir les Jeux Olympiques va permettre de pouvoir créer des structures dans les endroits où il n'y en a pas, dans les quartiers défavorisés, pour les gens qui en ont vraiment besoin", pose Yannick Noah. "J'espère que ça ne va pas juste être une vitrine, des gens qui vont s'enrichir."

"On parle du CIO, quand même"

"Je n'ai pas les réponses, mais je ne veux pas être déçu", poursuit-il. "Je souhaite de tout mon cœur que cela fonctionne tel que certains l'ont rêvé à l'intérieur de l'organisation, et qu'ils ne vont pas être rattrapés par le diable de la corruption.... On parle du CIO (comité international olympique, ndlr) quand même. Il y a des promesses, mais une fois que toutes les lumières seront éteintes, que tous les gens vont repartir, (...) qu'est-ce qu'il restera ? On en reparlera."