Foot : l'entraîneur de Bordeaux menace de démissionner

  • A
  • A
"Ce que le club a fait aujourd'hui, c'est une honte", a lâché l'entraîneur bordelais jeudi soir après la victoire des siens en Ligue Europa.
"Ce que le club a fait aujourd'hui, c'est une honte", a lâché l'entraîneur bordelais jeudi soir après la victoire des siens en Ligue Europa. © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Partagez sur :
Gustavo Poyet, l'entraîneur uruguayen de Bordeaux, était très en colère, jeudi, contre le départ de son attaquant Gaëtan Laborde. Au point de menacer de quitter le club.

Pour Gustavo Poyet, la coupe est pleine. L'entraîneur de Bordeaux, vainqueur de Mariupol (2-1) en Ligue Europa, s'est montré furieux en conférence de presse contre ses dirigeants qui ont laissé partir l'attaquant Gaëtan Laborde à Montpellier sans l'en avertir, menaçant de quitter le club.

"C'est une honte". "Je ne suis pas content aujourd'hui, c'est mon plus mauvais jour dans ce club", a déclaré Poyet. "Ce que le club a fait aujourd'hui avec Gaëtan Laborde, c'est une honte. J'ai demandé au club qu'il ne parte pas jusqu'à qu'on prenne un joueur, ils n'ont pas recruté et ils ont fait partir Laborde".

"Personne ne m'a rien dit". Le technicien uruguayen avait convoqué Laborde pour le match retour du troisième tour de qualification de la Ligue Europa jeudi soir. Le joueur avait participé normalement au dernier entraînement à huis clos mercredi matin au Haillan mais "quand on est arrivé à l'hôtel aujourd'hui (jeudi) à 11h45, Laborde n'était pas là. On l'a appelé, il était à Montpellier. Personne ne m'a rien dit".

Décision attendue vendredi. Interrogé sur ses intentions à venir alors que des tensions sont de plus palpables et profondes entre lui et la direction des Girondins, Poyet a indiqué qu'il voulait "parler avec (son) agent demain (vendredi) et je vais prendre une décision. Je ne sais pas si ça ne va pas se finir (avec Bordeaux)". Mis au courant de la sortie de son entraîneur, le président Stéphane Martin a expliqué que Poyet "avait été mis au courant du départ de Laborde dès mercredi après-midi". "S'il a pris sa décision seul, on verra...", a-t-il conclu.