Foot : battu par Leipzig, Monaco dit au revoir aux Coupes d'Europe

, modifié à
  • A
  • A
Jemerson, comme ses coéquipiers, est terrassé : Monaco est éliminé de la Ligue des champions.
Jemerson, comme ses coéquipiers, est terrassé : Monaco est éliminé de la Ligue des champions. © Bertrand LANGLOIS / AFP
Partagez sur :

L'AS Monaco a été largement dominée par le RB Leipzig, mardi soir, en Principauté (1-4). Les joueurs de Leonardo Jardim sont éliminés de la Ligue des champions et ne seront pas reversés en Ligue Europa.

En une saison, Monaco va passer d'une demi-finale de Ligue des champions à une élimination en phase de groupes. Une terrible régression concrétisée mardi soir par une lourde défaite à domicile face aux Allemands du RB Leipzig (1-4). Au stade Louis-II, les Monégasques ont été terrassés en une mi-temps. Avec un but contre son camp de Jemerson (0-1, 7ème) et un tir croisé de Timo Werner (0-2, 9ème), le champion de France a vacillé d'entrée, alors qu'une victoire était impérative pour croire encore à une qualification.

Le sort de Monaco réglé en première période. Le jeune Allemand Timo Werner a triplé la mise à la demi-heure de jeu (0-3, 31ème). Falcao a beau avoir réduit la marque de la tête (1-3, 43ème), Naby Keita a définitivement douché les espoirs monégasques de se qualifier pour les huitièmes de finale de Ligue des champions avant la pause (1-4, 45ème). Mais en encaissant une troisième défaite en cinq matches, Monaco ne peut pas non plus espérer accéder à la Ligue Europa grâce à la troisième place du groupe G : avec 2 points, les hommes de Jardim sont trop loin de leurs adversaires du soir, troisièmes avec sept points. 

Circonstances atténuantes. Certes, en ajoutant les absences sur blessure de Djibril Sidibé et Thomas Lemar aux quatre départs majeurs de cet été (Mendy, Tiémoué Bakayoko, Bernardo Silva, Mbappé), il restait mardi moins de la moitié des demi-finalistes de la dernière C1 à voir. Jardim bénéficie de circonstances atténuantes, mais il n'a pas encore trouvé de bonne formule. Son équipe reste très irrégulière, capable de passer six buts à Guingamp (6-0) ou Marseille (6-1) comme de s'effondrer à Nice (4-0) ou en C1, donc.