Euro : ce qu’il faut retenir de la victoire de l'Angleterre sur la Croatie

, modifié à
  • A
  • A
L'Angleterre a battu la Croatie sur un but de Sterling.
L'Angleterre a battu la Croatie sur un but de Sterling. © GLYN KIRK / POOL / AFP
Partagez sur :
L’Angleterre a démarré l’Euro par une petite victoire sur la Croatie (1-0) grâce à un but de Sterling, dimanche devant son public de Wembley. Les Anglais ont logiquement battu une faible équipe croate, au terme d’un choc décevant dans le groupe D. 

Le résultat sans la manière pour l’Angleterre. Les Anglais ont débuté l’Euro par une courte victoire contre la Croatie (1-0), dimanche devant leurs supporters au stade Wembley, à Londres. Mais ce choc du groupe D a été loin de tenir ses promesses, avec peu d’occasions et même un profond ennui pendant une bonne partie de la rencontre. Les jeunes Anglais ont cependant mérité leur victoire, eux qui ont dominé et se sont procurés les meilleures occasions, pour prendre leur revanche sur la demi-finale du Mondial perdue face à ces mêmes Croates. La sélection aux Damiers a, de son côté, confirmé sa nette perte de vitesse des derniers mois, ne se procurant pas la moindre occasion. 

Le sauveur : Sterling débloque une rencontre décevante 

C’était l’une des affiches les plus attendues de ce premier tour. La revanche de la demi-finale de la dernière Coupe du monde, remportée par les Croates (2-1 a.p.), a pourtant accouché d’une souris. Raheem Sterling a heureusement débloqué la rencontre en reprenant du plat du pied droit une passe dans l’intervalle magnifique de Philipps, à la 57e. Phil Foden avait trouvé le poteau en début de match (6e), alors qu’Harry Kane a failli reprendre victorieusement un centre dans la surface à la 61e. 

Les Anglais ont cependant largement mérité de l’emporter et brisent enfin la malédiction, eux qui n’avaient jamais gagné leur premier match à l’Euro (en neuf tentatives). Mais ils devront élever leur niveau de jeu, dès vendredi soir lors du "derby" face à l’Ecosse, s’ils veulent faire honneur à leur statut de postulant à la victoire finale. 

La déception : pour la Croatie, la Coupe du monde semble bien loin 

Si le match a été aussi triste, c’est en grande partie parce que la Croatie n’a quasiment rien proposé de la rencontre. A des années-lumière de l’équipe qui a enchanté la dernière Coupe du monde et avait atteint la finale, la sélection des Balkans ne s’est pas procurée la moindre occasion. Les résultats récents de la Croatie avaient laissé craindre la fin d’un cycle, sans plusieurs des héros de 2018 partis à la retraite (Rakitic, Mandzukic, Subasic…). Aux Croates de faire mentir les observateurs lors du prochain match face à la République tchèque, vendredi à 18h. 

La frayeur : Harry Kane heurte le poteau, plus de peur que de mal 

On a eu peur pour Harry Kane. A la 61e minute, le buteur et capitaine anglais a failli doubler la mise en reprenant de volée un centre de la droite. L’attaquant de Tottenham a frappé juste au-dessus, mais il a surtout heurté le poteau. Après quelques instants au sol et des soins, il a finalement repris sa place. Plus de peur que de mal, donc.