Euro : ce qu'il faut retenir de la large victoire de la Belgique contre la Russie

, modifié à
  • A
  • A
Belgique Russie Euro @AFP
La joie des Belges, faciles vainqueurs de la Russie pour leur premier match. © AFP
Partagez sur :
Les Belges ont nettement dominé la Russie (3-0) pour leur entrée en lice à l'Euro, samedi soir à Saint-Pétersbourg. L'attaquant de l'Inter Milan Romelu Lukaku, qui a inscrit un doublé, a dédié un de ses buts à Christian Eriksen, victime d'un malaise un peu plus tôt avec le Danemark. 

De vrais bons petits "Diables rouges" ! La Belgique a fait honneur à son statut de postulant à la victoire finale en battant facilement la Russie (3-0), samedi soir pour leur premier match de l'Euro. A Saint-Pétersbourg, les Belges ont rapidement pris le dessus sur de faibles Russes, avec un doublé de Romelu Lukaku, l'attaquant de l'Inter Milan. Le match a également été marqué par les sifflets du public russe à destination des joueurs belges, qui s'étaient agenouillés avant le coup d'envoi, comme de nombreux sportifs dans le sillage du mouvement "Black lives matter". Voici ce qu'il faut retenir de cette entrée en matière réussie de nos amis belges. 

Le joueur : Romelu Lukaku, la puissance

Romelu Lukaku est bel et bien un attaquant hors-normes. L'avant centre de l'Inter Milan a inscrit un doublé, le plaçant idéalement dans la course honorifique au titre de meilleur buteur de l'Euro. Il a ouvert le score (10e), à la suite d'une énorme erreur du défenseur Andrei Semenov, sur la première occasion belge du match. En fin de match, il a scellé le 3-0 (89e) sur sa seconde tentative du match, lancé par Thomas Meunier -l'ancien défenseur du PSG a entre-temps marqué le deuxième but à la 34e-. "Big Rom", toujours aussi impressionnant par sa puissance et son physique de déménageur, en est à 62 buts en 93 sélections. Des statistiques tout simplement monstrueuses. 

Le beau geste : Lukaku dédie son but à Eriksen

En plus d'être un superbe joueur, Lukaku est aussi un chic type. L'attaque a dédié son premier but à Christian Eriksen, son partenaire à l'Inter Milan, avec un bruyant "I love you" hurlé aux caméras. Le milieu danois a échappé de peu à la mort, après avoir fait un malaise cardiaque lors du match contre la Finlande. Il a finalement repris connaissance après avoir été rapidement pris en charge par les secours et a été transporté à l'hôpital. 

Le geste pas très fair-play : le public russe siffle les joueurs belges, qui s'étaient agenouillés avant le coup d'envoi

S'il y a eu de beaux gestes côté belge, on ne peut pas dire que les Russes se soient particulièrement distingués. D'abord sur la pelouse, en ne montrant absolument rien (ou presque). Dans les tribunes, les supporters russes n'ont pas été beaucoup plus inspirés. Le public de Saint-Pétersbourg a en effet sifflé les joueurs belges, qui s'étaient agenouillés avant le coup d'envoi pour protester contre les discriminations. L'arbitre, l'Espagnol Antonio Mateu Lahoz, s'est aussi agenouillé, un geste repris par de nombreux sportifs dans la foulée du mouvement "Black lives matter". Une initiative qui n'a visiblement pas plu au public de Saint-Pétersbourg, alors que les joueurs russes sont restés debout...