Vendée Globe : Dalin arrivé en premier devant Burton, Herrmann heurte un bateau

, modifié à
  • A
  • A
Charlie Dalin Sables d'Olonne
Charlie Dalin et son bateau Apivia sont arrivés mercredi soir aux Sables-d'Olonne. © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
Le skipper Charlie Dalin a été le premier à franchir la ligne d'arrivée du Vendée Globe, mercredi soir aux Sables-d'Olonne. Mais attention : il ne sera pas forcément le gagnant de la course, en raison d'un système de bonifications. Alors que Louis Burton est arrivé deuxième, peu après minuit, le suspense devrait durer jusqu'à jeudi matin, alors que Boris Herrmann, l'un de ses poursuivants, a heurté un bateau.
L'ESSENTIEL

Un suspense inédit et intense dans ce Vendée Globe ! Charlie Dalin est arrivé mercredi soir aux Sables-d'Olonne, après 80 jours d'un tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance. Le skipper, qui l'a raconté chaque semaine dans son carnet de bord sur Europe 1, est arrivé peu après 20h30. Mais le premier à franchir la ligne d'arrivée ne sera pas forcément le gagnant de cette compétition : des bonifications de temps ont en effet été accordées à trois marins pour leur déroutage en vue de porter secours à Kevin Escoffier fin novembre.

Louis Burton (Bureau Vallée 2) est arrivé aux Sables-d'Olonne peu après minuit. Boris Herrmann, qui bénéficie de 6h de bonification, et Yannick Bestaven, qui en a lui 10h15, sont tous deux en bonne position pour l'emporter. Le vainqueur ne sera donc connu que jeudi matin, soit plusieurs heures après le passage du premier sur la ligne.

Les principales informations : 

  • Charlie Dalin est arrivé aux Sables-d'Olonne en premier, suivi de Louis Burton
  • Les skippers qui ont porté assistance à Kevin Escoffier, Boris Herrmann et Yannick Bestaven, sont également bien placés pour remporter la course
  • Boris Herrmann a heurté un bateau de pêche
  • Le nom du vainqueur ne devrait être connu que jeudi au petit matin
  • Le record d'Armel Le Cléac'h ne sera pas battu

LE POINT À 0h45 - Louis Burton en termine à son tour

Le Malouin Louis Burton est arrivé à son tour aux Sables-d'Olonne après 80 jours, 10 heures, 25 minutes et 12 secondes de course. Le skipper de Bureau Vallée 2 ne bénéficie en revanche d'aucune bonification, ce qui l'empêche de briguer la première place, au contraire des autres concurrents.

LE POINT À 22h - Herrmann a heurté un bateau de pêche

L'Allemand Boris Herrmann (Seaexplorer-Yacht Club de Monaco), en lice pour la victoire, a heurté un bateau de pêche mercredi soir alors qu'il naviguait en troisième position à 160 km de l'arrivée aux Sables d'Olonne. Le skipper allemand, qui prétendait à la victoire grâce à une compensation horaire de six heures, est entré en collision avec un bateau de pêche, causant des dommages sur le foil tribord (appendice qui permet de voler) "mais le marin va bien", ont indiqué les organisateurs.

LE POINT À 20h38 - Dalin, premier arrivé aux Sables d'Olonne

Après 80 jours, 6 heures, 15 minutes et 47 secondes en mer, le skipper Charlie Dalin est arrivé en premier aux Sables d'Olonne sur son monocoque Apivia. Il a bouclé son tour du monde à 20 heures 35 et 47 sec très précises, mais comme nous vous l'expliquions un peu plus tôt dans ce direct, cela ne lui garantit la première place au classement général, en raison des bonifications des autres navigateurs.

LE POINT À 20h - Plus que quelques milles pour Dalin

Sauf improbable retournement de situation, Charlie Dalin va franchir la ligne d'arrivée aux Sables-d'Olonne avant 21 heures. Le deuxième du classement provisoire, Louis Burton, pourrait quant à lui arriver vers 23h30.

LE POINT À 18h - Charlie Dalin s'approche de la ligne d'arrivée 

Charlie Dalin n'est plus qu'à une trentaine de miles nautiques de l'arrivée, soit moins d'une soixantaine de kilomètres des Sables d'Olonne. Il devrait arriver aux environs de 20 heures aux Sables d'Olonne, selon les dernières estimations. Son dauphin, Louis Burton, n'est lui pas annoncé avant 23h30. Le troisième, Boris Herrmann, devrait franchir la ligne vers 1h du matin, en sachant qu'il compte 6h de bonification.

Yannick Bestaven, qui est à moins de 400 kilomètres des côtes, devrait arriver au petit matin, vers 5h selon les estimations. Le Rochelais, qui possède 10h15 de bonification, pourrait donc coiffer ses adversaires au poteau. Le suspense devrait donc durer toute la nuit. 

LE POINT À 17h - Des arrivées à huis clos en raison du coronavirus

Les premiers skippers vont arriver entre mercredi soir et jeudi matin. Mais ces arrivées vont se dérouler dans un contexte extrêmement particulier. Bien loin de l'habituelle foule de dizaines de milliers de personnes qui accueillent les skippers, aucun spectateur ne sera autorisé à y assister en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19. Seule concession accordée par les autorités : une haie d'honneur de 300 bénévoles, masqués et distants, le long du chenal.

Une immense fresque représentant Charlie Dalin, l'actuel leader, a également été dessinée sur la plage. 

LE POINT À 12h30 - Kevin Escoffier : "Je comprends qu'il puisse y avoir de la frustration"

Le sort de ce Vendée Globe va donc se jouer "à la calculette", en raison du sauvetage de Kevin Escoffier. Le skipper, secouru le 30 novembre dernier, est présent aux Sables d'Olonne pour l'arrivée et a dit "comprendre la frustration" que peut causer cette arrivée atypique. "J'en suis la cause bien malgré moi. Je préférerais être en train de me battre pour la plus belle des places possibles, plutôt que de regarder tout ça depuis la plage. Mais c'est comme ça, il faut régater avec. Je comprends qu'il puisse y avoir de la frustration", a commenté Escoffier, interrogé par Europe 1. 

"Moi le premier je préférerais voir une arrivée où le premier qui passe la ligne gagne", a-t-il ajouté. Charlie Dalin devrait -c'est une quasi certitude- passer la ligne en premier, mais sans la moindre assurance de remporter le Vendée Globe. Il a même désormais très peu de chances d'en être le vainqueur, en raison des bonifications. Si vous ne comprenez pas pourquoi, on vous explique tout dans notre article ici

LE POINT À 11H - Dalin attendu en début de soirée, Bestaven dans le bon tempo 

A 11h, Charlie Dalin reste premier et a même légèrement accentué son avance. Le skipper d'Apivia pointe à 137 miles nautiques de l'arrivée (255 km). Il possède 61 miles nautiques (114 km) d'avance sur Louis Burton, qui est passé deuxième, et 72 miles nautiques (133 km) sur Herrmann, rétrogradé en troisième position. Mais ce trio pourrait bien être devancé, au petit jeu des bonifications, par Yannick Bestaven, actuellement cinquième à 182 miles nautiques (338 km) de Dalin. 

Selon les dernières estimations données mercredi matin par la direction de course, Dalin est attendu "à 18h30 locales au plus tôt" et "plus probablement 20h". Burton devrait couper la ligne "4 heures après le premier, Herrmann 5 heures après le premier, Ruyant 8 heures après le premier, Bestaven 8 heures 30 après le premier". Yannick Bestaven ayant droit à une bonification de 10h15 (pour s'être dérouté pour porter secours à Escoffier), le Rochelais pourrait bien remporter d'un souffle ce Vendée Globe. Une chose est sûre : il faudra attendre son passage sur la ligne d'arrivée pour connaître le vainqueur. 

LE POINT A 6H - Dalin talonné par Herrmann et Burton

Qui arrivera le premier aux Sables-d'Olonne ? Qui remportera le 9e Vendée Globe ? Le suspense est total. Depuis le passage au large du Brésil, Charlie Dalin et Louis Burton jouent au chat et à la souris en tête. Au pointage de mercredi matin, Charlie Dalin était toujours en tête mais son avance s'est considérablement réduite sur ses poursuivants immédiats, Boris Herrmann et Louis Burton, dans la dernière ligne droite.

Dalin (Apivia) ne compte plus que 49 milles nautiques d'avance (91 km) sur Herrmann (Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) et 57,8 sur Burton (Bureau Vallée 2), alors que l'arrivée du trio aux Sables-d'Olonne est prévue pour mercredi soir. Elle était respectivement de 82 et 123,2 mardi à 17h GMT. Yannick Bestaven (Maître Coq IV), actuellement cinquième, garde aussi toutes ses chances grâce à ses 10h15 de bonifications qui lui seront retranchées à son arrivée. 

Seule certitude : le record établi par Armel Le Cléac'h en 2017 sur Banque Populaire VIII en 74 jours, 3 heures, 35 minutes et 46 secondes, ne sera pas battu.

L'ombre d'Escoffier sur le classement

L'assistance portée à Kevin Escoffier fin novembre pourrait considérablement affecter le classement final de ce Vendée Globe. Tout le monde se souvient des images du skipper de PRB secouru par Jean Le Cam le 30 novembre. Comme lui, Yannick Bestaven (Maître Coq IV) et Boris Herrmann (SeaExplorer-Yacht Club de Monaco) s'étaient déroutés pour aller porter secours à Kevin Escoffier. "Au regard du temps consacré au sauvetage et après évaluation de l'impact sur la course, le jury a attribué" des compensations aux trois skippers, qui seront appliquées au passage de la ligne d'arrivée, a fait savoir l'organisation.

Voici le détail des bonifications : 

• 16h15 pour Jean Le Cam

• 10h15 pour Yannick Bestaven : joue la victoire finale 

• 6h pour Boris Herrmann : joue la victoire finale 

Concrètement, si Boris Herrmann arrive trois heures après Charlie Dalin aux Sables-d'Olonne, il sera classé devant lui. Et si Jean Le Cam arrive 7 heures après Boris Herrmann (et dix après le skipper d'Apivia), il passera automatiquement devant eux. Un beau casse-tête en perspective... 

La course est loin d'être finie...

Mais la course est loin d'être finie pour une bonne dizaine de marins, encore loin de la ligne d'arrivée. Malgré sa remontée, Jérémie Beyou (Charal), contraint de retourner réparer son bateau aux Sables quelques jours après le départ, est encore à plus de 3.000 milles de l'arrivée. Quant au dernier de la flotte, Ari Huusela (Starck), il vient seulement de franchir le Cap Horn, à plus de 11.000 kilomètres de la Vendée...