LE FILM DE LA 3e ETAPE : revivez la victoire de BMC

, modifié à
  • A
  • A
sky
© Marco BERTORELLO / AFP
Partagez sur :
Pour la troisième étape du Tour de France, mardi à Cholet, les équipes se sont affrontés lors d’un contre-la-montre de près de 35 kilomètres. Un exercice particulier qui a chamboulé le classement général : Froome s'est rapproché, Bardet a limité la casse, Van Avermaet s'empare du maillot jaune. 
L'ESSENTIEL

Peter Sagan n'est plus en jaune, lundi, au soir de la troisième étape du Tour de France 2018. C’était attendu, tant l’exercice proposé aux coureurs de la Grande boucle était particulier. Sur une boucle de 35,5 kilomètres à l’ouest de Cholet, c’est par équipes qu’ils se sont affrontés. Une épreuve toujours spectaculaire qui a rebattu les cartes. Grâce à l'armada Sky, Chris Froome s'est rapproché au classement général. Mais c'est le Belge Greg Van Avermaet qui, grâce à la victoire de BMC, endosse le maillot jaune. 

Les infos à retenir

  • Les 22 équipes se sont affrontés sur une boucle de 35,5 kilomètres à l’ouest de Cholet
  • L'équipe américaine BMC s'impose devant les Sky de Chris Froome et Mitchelton
  • Le maillot jaune a changé d'épaules. Peter Sagan et son équipe Bora ont craqué. C'est donc Greg Van Avermaet, de la BMC, qui est le nouveau leader

Le point à l'arrivée. La BMC l'emporte, VanAvermaet en jaune. BMC a tenu son rang. Favorite de l'étape du jour, l'équipe américaine l'a emporté. Et a même fait coup double, puisqu'elle permet à Greg Van Avermaet d'endosser le maillot jaune de leader. La Sky termine deuxième, à quatre secondes, alors que Quick Step complète le podium, à 7 secondes.

Côté français, Romain Bardet, 13ème avec AG2R-La Mondiale, a plutôt limité la casse. Il a perdu 1'15'' sur BMC et 1'10'' sur la Sky, ce qui le place non loin de Chris Froome au classement général. 

Le point après 2h20. BMC reste devant. Les Quick Step ont tout donné, mais ça n'a pas suffi. L'équipe belge vient mourir à 7 secondes de BMC. L'équipe américaine remporte donc cette troisième étape. 

Le point après 2h10. Attention à la Quick Step ! Et si la Quick Step parvenait à déloger BMC ? Malgré une grosse désorganisation en haut d'une côte, la formation du Belge Philippe Gilbert ne pointe qu'à trois secondes de l'équipe américaine au premier intermédiaire. Attention toutefois, car Quick Step ne compte plus que cinq coureurs à 12 kilomètres de l'arrivée. 

Le point après deux heures. BMC vers la victoire. Alors que cinq équipes doivent encore en terminer, aucune d'entre elles ne semblent en mesure d'aller chercher la BMC, toujours solidement installée en tête devant la Sky. Le Belge Greg Van Avermaet est bien placé pour endosser le maillot jaune. 

Le point après 1h50. Les Bora de Peter Sagan au départ. La dernière équipe, celle du maillot jaune Peter Sagan, s'est élancée. Les équipiers du Slovaque vont tout faire pour conserver la précieuse tunique, mais Bora semble moins bien armée que les grosses écuries que sont Sky ou BMC.

Le point après 1h40. SunWeb s'en sort bien, Quick-Step au départ. Tom Dumoulin rappelle qu'il est un sérieux outsider dans ce Tour de France. Moteur de son équipe Sunweb, le Néerlandais s'en sort bien. Alors qu'il comptait, avec ses coéquipiers, 15 secondes au premier point intermédiaire sur BMC, il n'en compte plus que 13 au second. La formation allemande a donc repris du temps. A noter aussi le départ de Quick Step-Floors, outsider du jour. 

Le point après 1h30. Direct Energie ferme la marche. Comme prévu, l'étape a été compliqué pour Direct Energie. L'équipe française a terminé avec le dernier temps provisoire, avec 1'51'' de retard sur BMC.

Le point après 1h20. AG2R limite la casse. L'équipe française a finalement terminé plus fort qu'elle avait commencé. AG2R termine finalement à 1'15'' de BMC et donc à 1'10'' de la Sky. Si Chris Froome repasse devant Romain Bardet, le Français reste tout de même très proche du Britannique. A noter que, ni aux points intermédiaires ni à l'arrivée, aucune équipe ne s'approche de la BMC, squi se dirige tout droit vers la victoire d'étape.

Le point après 1h10. AG2R-La Mondiale et Bardet prennent un éclat. C'est difficile pour AG2R-La Mondiale. A neuf kilomètres de l'arrivée, l'équipe de Romain Bardet compte déjà près d'une minute de retard. 

Le point après une heure. BMC passe devant, AG2R en souffrance. BMC tient son rang ! L'équipe américaine termine à un peu plus de quatre secondes devant la Sky et se place idéalement pour la victoire d'étape. Le Belge Greg Van Avermaet est maillot jaune virtuel.

C'est beaucoup plus compliqué pour AG2R-La Mondiale, qui compte déjà 32 secondes de retard au premier point intermédiaire, 13 kilomètres après le départ. Romain Bardet pourrait perdre gros lors de cette troisième étape. 

Le point après 50 minutes. Sky signe le temps référence ! Les rivaux de l'armada britannique savent à quoi s'en tenir. La Sky a conclu les 35,5 kilomètres de course en 38'50, soit cinq secondes devant Mitchelton. Il faudra aller chercher les coéquipiers de Chris Froome. Les premiers écarts se forment : Movistar en a terminé avec 47 secondes de retard. Dans l'intervalle, l'équipe française Direct Energie a pris le départ. 

Le point après 40 minutes. Les AG2R de Romain Bardet en lice ! C'est parti pour AG2R-La Mondiale, avec dans ses rangs Romain Bardet, candidat à la victoire finale sur ce Tour de France. L'objectif pour l'équipe de Vincent Lavenu : limiter la casse. En ne perdant qu'une minute sur les meilleurs, Romain Bardet pourrait se retrouver à peu près dans le même temps que Chris Froome. Un moindre mal. 

Au premier point intermédiaire, c'est toujours aussi serré, puisque BMC est dans le même temps que Sky, à une seconde de Mitchelton. Au deuxième temps intermédiaire, à neuf kilomètres de l'arrivée, la Sky est passée avec moins de quatre secondes d'avance sur Mitchelton.

Le point après 30 minutes. C'est très serré au premier intermédiaire. Alors que les BMC, autres grands favoris du jour avec les Sky, se sont élancés, les premières équipes ont passé le premier chrono intermédiaire, situé à 13 kilomètres du départ. Et c'est Mitchelton qui est en tête, une seconde devant Sky et deux devant Movistar. Pas d'écarts significatifs pour l'instant, donc. A noter que de premiers éléments commencent à être décrochés, comme Luke Rowe, de l'équipe Sky, condamné à l'effort solitaire. 

Le point après 20 minutes. Movistar et Groupama-FDJ sont parties. La première équipe française de la journée s'est élancée. Il s'agit de Groupama-FDJ, qui aura pour mission de limiter la casse lors de ce chrono par équipes. Idem pour la Movistar et son leader, le Colombien Nairo Quintana.

Le point après 10 minutes. La Sky déjà en piste. C'est parti pour cette troisième étape. C'est l'équipe australienne de Mitchelton-Scott qui ouvre le bal. En son sein, Adam Yates, deuxième du dernier Critérium du Dauphiné Libéré, mais qui a perdu près d'une minute dès la première étape. Comme Christopher Froome, dont l'équipe Sky est partie à 15h20. Sur le papier, l'équipe britannique est favorite. Elle joue déjà gros, surtout pour son leader. Si elle remporte l'étape avec une belle marge, alors Geraint Thomas, un autre Britannique, pourrait prendre le maillot jaune.

Chrono, mode d’emploi. Pour prendre en compte les résultats de chaque formation, les organisateurs s’appuient sur le temps, au centième prêt, du quatrième coureur de l'équipe à l'arrivée. En clair, cela signifie que les quatre premiers coureurs de chaque équipe seront crédités du même temps, ensuite reporté au classement général individuel. Les coureurs attardés se voient en revanche imputer leur temps réel.

"Au km 20, une bosse bien pentue". Hors de question, pour les organisateurs du Tour, de prévoir une étape sans difficulté. "Le parcours est très technique, avec beaucoup de changements de rythme, de faux-plats et de descentes", annonce le directeur de course Thierry Gouvenou qui s'attend à une moyenne élevée. "Nous avons ajouté, après le Km 20, une bosse bien pentue qui pourra désorganiser le train" des équipes, ajoute-t-il avec gourmandise.   

L'ordre de départ :

15h10 : Mitchelton
15h15 : Sky
15h20 : Movistar
15h25 : Groupama-FDJ
15h30 : BMC
15h35 : EF-Drapac
15h40 : Emirats
15h45 : AG2R La Mondiale
15h50 : Fortuneo-Samsic
15h55 : Direct Energie
16h00 : Lotto
16h05 : Lotto NL
16h10 : Cofidis
16h15 : Sunweb
16h20 : Dimension Data
16h25 : Katusha

La question : Pourquoi le Tour de France ne fait-il pas... le tour de la France ?