Coupe du monde féminine : les États-Unis au rendez-vous de la finale !

, modifié à
  • A
  • A
Alex Morgan a inscrit face à l'Angleterre son sixième but dans la compétition.
Alex Morgan a inscrit face à l'Angleterre son sixième but dans la compétition. © Jean-Philippe KSIAZEK / AFP
Partagez sur :
À l'issue d'une très belle demi-finale, les États-Unis ont pris le dessus sur l'Angleterre (2-1) et se qualifient pour la cinquième finale de leur histoire. Elles défendront leur titre contre le vainqueur de Pays-Bas-Suède, qui aura lieu mercredi.
L'ESSENTIEL

Les États-Unis au rendez-vous ! Favorites de la compétition, les Américaines seront bien au rendez-vous de la finale, dimanche, à Lyon. Mardi soir, elles ont pris le dessus sur l'Angleterre après une première demi-finale enthousiasmante (2-1). La capitaine de "Team USA" Alex Morgan a inscrit le but de la victoire, de la tête, en première période. La seconde demi-finale opposera mercredi soir, toujours au Groupama stadium de Lyon, les Pays-Bas à la Suède.

ANGLETERRE - ÉTATS-UNIS : 1-2

Buts : White (19e); Press (10e), Morgan (31e)

Le point final : Les États-Unis en finale ! C'était attendu, mais ce fut plus dur que prévu. Après avoir rapidement ouvert le score par Press, les Américaines ont dû s'employer pour venir à bout d'Anglaises accrocheuses, qui étaient revenues au score par White. Morgan, de la tête, a finalement inscrit le but de la qualification peu après la demi-heure de jeu. Comme face à la France, les États-Unis ont souffert en deuxième période,  les Anglaises étant tout près d'égaliser, par deux fois (but refusé pour hors-jeu, penalty stoppé par la gardienne américaine). "Team USA" défendra sa couronne, dimanche, à 17 heures, contre les Pays-Bas ou la Suède.

Le point à la 90e minute : L'Angleterre à dix. Les joueuses du sélectionneur Phil Neville vont terminer cette rencontre à dix contre onze après l'exclusion de Bright qui a reçu un deuxième carton jaune pour une faute sur Morgan (86e). Alors qu'il y aura sept minutes de temps additionnel, les États-Unis semblent tenir leur finale…

Le point à la 85e minute : Penalty manqué par l'Angleterre ! Les Lionesses ont eu une nouvelle occasion d'égaliser mais la capitaine anglaise Stephen Hougton a vu son penalty stoppé par la gardienne américaine, Alyssa Naeher, partie du bon côté (83e). Le penalty avait été sifflé après une intervention de Sauerbrunn sur White, seule devant le but, après plusieurs minutes d'atermoiements et recours à la VAR.

Le point à la 75e minute : L'Angleterre si proche de l'égalisation… Encore un coup de la VAR. Ellen White, lancée par Jill Scott dans le coeur de la défense américaine, bat Naeher d'un tir à ras de terre parfaitement ajusté (67e). Mais le recours à l'arbitrage vidéo conduit à l'annulation du but pour une position de hors-jeu de quelques centimètres. C'est cruel pour les Anglaises qui, malgré leur volonté, peinent à se créer des occasions contre une équipe américaine qui joue désormais avec une défense à trois, comme ce fut le cas face à la France au tour précédent.

Le point à la 65e minute : Les Américaines gèrent. L'Angleterre n'est plus dangereuse depuis quelques minutes et ce sont même les Américaines qui sont passées tout prêt de prendre deux buts d'avance sur une erreur de relance de la gardienne Telford. Mais Press n'a pas réussi à concrétiser.

Le point à la 55e minute : L'Angleterre à l'abordage ! Les Lionesses entament bien la deuxième période, avec une première situation devant le but de Naeher. Mais la reprise de la tête de Bright - qui était sans doute en position de hors-jeu au deuxième poteau - ne trouve pas preneuse, et la reprise acrobatique, de près, de White atterrit dans les gants de la gardienne américaine.

Le point à la reprise : C'est reparti au Groupama stadium ! Aucun changement à signaler. Les Anglaises ont 45 minutes pour revenir à hauteur.

Le point à la mi-temps : grand spectacle au Groupama stadium ! Cette première demi-finale du Mondial tient toutes ses promesses. Les Américaines, mieux entrées dans la partie et qui ont la maîtrise du ballon, mènent logiquement au score, grâce à Press, préférée à Rapinoe, et à Morgan, auteure de son sixième but dans la compétition. Mais l'Angleterre, qui avait égalisé par White (sixième but aussi) a montré les crocs à plusieurs reprises et ce match n'a sans doute pas encore livré sa vérité…  Angleterre - États-Unis : 1-2

Le point à la 40e minute : Morgan replace les États-Unis devant ! Les États-Unis reprennent l'avantage grâce à leur avant-centre et capitaine Alex Morgan, buteuse de la tête au premier poteau sur un centre magnifique de Lindsey Horan (31e). L'Angleterre a réagi dans la foulée mais le tir de Keira Walsh a été sorti par Alyssa Naeher, auteure d'une parade spectaculaire (33e). Les États-Unis ont eu l'occasion de prendre le large, mais Julie Ertz, auteure d'un bel enchaînement contrôle-frappe, a tiré au-dessus (35e). Angleterre - États-Unis : 1-2

Le point à la 30e minute : L'Angleterre dans le coup ! Après avoir souffert dans les dix premières minutes, les Lionesses font mieux que tenir la comparaison contre les championnes du monde américaines. Il s'en est même fallu de peu pour que Becky Sauerbrunn ne marque contre son camp (28e), après une première situation chaude, quelques instants plus tôt, sur une percussion de Lucy Bronze. Les Américaines ont elles aussi eu une occasion mais la frappe de Lavelle a été repoussée par Telford (25e).

Le point à la 20e minute : La réponse de White ! Contre toute attente, l'Angleterre, qui n'avait pas beaucoup joué dans le camp américain depuis le coup d'envoi, égalise grâce à l'inévitable Ellen White, auteure de son sixième but dans ce Mondial. Sur un centre venu de la gauche, parfaitement distillé par Beth Mead et légèrement dévié, l'attaquante de Birmingham City place un intérieur du pied droit. Le ballon vient heurter le montant droit avant de faire trembler les filets (19e). Un peu plus tôt dans cette rencontre, Lavelle avait tenté sa chance des 20 mètres mais la frappe de la milieu de terrain américaine était passée de peu au-dessus. Angleterre - États-Unis : 1-1

Le point à la 10e minute : "Team USA" pied au plancher ! Dominatrices depuis le début de la rencontre, les Américaines ouvrent le score dès la 10e minute de jeu par Press. La remplaçante de Rapinoe sur le côté gauche est à la réception d'un long centre venu de la droite de Kelley O'Hara et catapulte sa tête sous la barre de la gardienne anglaise, Carly Telford (10e). Cinq minutes plus tôt, les Lionesses avaient été en danger sur un exploit de Rose Lavelle, auteure d'un enchaînement petit pont sur Milie Bright et frappe sur Telford. Le ballon avait atterri dans les pieds de Morgan, qui a expédié un tir puissant au-dessus. Angleterre - États-Unis : 0-1

Le point au coup d'envoi : les Américaines en rouge. Les deux équipes évoluant traditionnellement en blanc, c'est l'équipe qui reçoit ce soir, l'Angleterre, qui évolue dans ses couleurs traditionnelles. Les États-Unis évoluent en rouge.

Le point sur les compos : pas de Rapinoe ! Megan Rapinoe, auteure des quatre buts américains dans cette phase finale du Mondial, prend place sur le banc. Ele est remplacée sur le flanc gauche de l'attaque de "Team USA" par Christen Press. La sélectionneuse des États-Unis Jill Ellis, américaine mais née en Angleterre, lui reproche peut-être ses performances décevantes dans le jeu. Mais cela reste une grosse surprise de ne pas voir au coup d'envoi celle qui s'est opposée à Donald Trump.

Le point sur l'historique : avantage États-Unis, mais… Les deux équipes vont s'affronter pour la 17ème fois, ce soir, à Lyon. Les États-Unis ont remporté dix des seize précédents matches, l'Angleterre en gagnant quatre, pour deux matches nuls, dont le dernier, en mars dernier (2-2). Le seul affrontement en Coupe du monde a eu lieu en 2007 et "Team USA", emmené notamment par la légendaire Abby Wambach, meilleure buteuse de l'histoire des États-Unis, l'avait emporté 3-0. 3-0, c'est aussi le score sur lequel l'Angleterre a gagné ses deux précédents matches dans ce tournoi, contre le Cameroun en huitièmes de finale, puis face à la Norvège en quarts. Et, dans l'histoire du Mondial féminin, les trois équipes qui avaient gagné deux matches consécutifs par au moins trois buts d'écart dans la phase finale sont allés au bout (Allemagne 2003 et 2007, États-Unis 1991). Alors…

Le point avant le coup d'envoi : une finale avant l'heure ? La demi-finale qui oppose ce soir l'Angleterre aux États-Unis a tout d'une finale avant l'heure. Les deux équipes, qui figurent respectivement au premier (États-Unis) et troisième rang mondial (Angleterre), ont en effet impressionné depuis le début de la compétition, gagnant tous leurs matches avant de rejoindre Lyon. Trois des quatre meilleures buteuses de l'épreuve sont également au rendez-vous de cette demie, avec les Américaines Alex Morgan et Megan Rapinoe, et l'Anglaise Elle White, qui ont toutes les trois inscrit cinq buts depuis l'ouverture du tournoi.