Le PSG remporte la Coupe de France face à Saint-Étienne !

, modifié à
  • A
  • A
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :
Le PSG a difficilement battu l'AS Saint-Étienne en finale de la Coupe de France (1-0), vendredi soir dans un Stade de France limité à 5.000 spectateurs. Kylian Mbappé est sorti sur blessure après un violent tacle de Loïc Perrin. 
L'ESSENTIEL

La logique a été respectée. Le PSG a remporté sa 13e Coupe de France en battant sur la plus petite des marges l'AS Saint-Étienne (1-0), vendredi soir dans un Stade de France à la jauge limitée à 5.000 spectateurs en raison du coronavirus. Mais si ce premier match de compétition officielle en France depuis quatre mois ne restera pas dans les mémoires, on retiendra la sortie sur blessure de Kylian Mbappé. La star des Bleus, touchée à la cheville, a été remplacée à la demi-heure de jeu après un violent tacle de Loïc Perrin, expulsé sur le coup. De quoi susciter l'inquiétude dans les rangs parisiens, à trois semaines de la Ligue des champions. Revivez cette finale inédite dans les conditions du direct. 

PSG - Saint-Étienne : 1 - 0 
But : Neymar 14e

Le point célébrations : Thiago Silva soulève la Coupe ! Le capitaine brésilien brandit la Coupe de France sur la pelouse, pour ce qui est le dernier match de sa carrière sous le maillot parisien. Le tout sous le regard du président de la République. 

Le point "Kyky" : Mbappé est en béquilles mais garde le sourire. La star du PSG est revenu sur la pelouse en béquilles, pour célébrer avec ses coéquipiers. "Kyky" est apparu avec le sourire, et a même rassuré Emmanuel Macron sur l'état de sa cheville. 

Le point final : le PSG remporte la Coupe de France pour la 13e fois de son histoire ! Les Parisiens ont profité d'un but de Neymar dans le premier quart d'heure (14e) pour l'emporter difficilement face à une vaillante mais limitée équipe de Saint-Étienne. Les Verts ont évolué longtemps à 10 contre 11 après l'expulsion de Loïc Perrin pour un violent tacle sur Kylian Mbappé. L'attaquant star est sorti sur blessure, touché à la cheville, à quelques semaines du quart de Ligue des champions contre l'Atalanta Bergame. 

Le point à la 85e : un petit PSG se dirige vers une 13e Coupe de France. 

Le point à la 75e : Jessy Moulin est en feu ! Le gardien stéphanois sort deux superbes parades en deux minutes : d'abord en sortant très vite dans les pieds de Di Maria (71e), puis en remportant son duel face à Sarabia (72e), lancé seul face au but. Le PSG, qui ne réalise (vraiment) pas un grand match, n'arrive pas à se mettre à l'abri. 

Le point à la 65e : les Verts plient sans rompre. La défense stéphanoise souffre depuis le retour des vestiaires. Une frappe détournée de Di Maria passe de peu à côté du poteau de Jessy Moulin (58e), puis le gardien stéphanois doit boxer dans la foulée une frappe flottante de Paredes (59e). Fofana est ensuite obligé de tacler en catastrophe un centre au cordeau venu de la droite. Le PSG cherche à faire le break mais n'y parvient pas pour le moment. 

Le point à la 55e : le PSG contrôle le jeu. Comme on pouvait s'y attendre, les Parisiens, en supériorité numérique, ont mis le pied sur le ballon en ce début de deuxième période. Un but a été refusé à Icardi pour un net hors-jeu de Di Maria (50e). Le rythme du match est toujours aussi haché depuis la demi-heure de jeu. 

Le point à la 46e : c'est reparti pour cette deuxième période, avec les Verts à 10 contre 11. 

Le point à la mi-temps : le PSG mène après une première période très animée. Si Saint-Étienne a bien commencé et a touché le poteau par Bouanga (5e), Neymar a ouvert le score dix minutes plus tard (14e). Mais le fait de jeu de ces 45 premières minutes a été le tacle très rude de Loïc Perrin sur Kylian Mbappé, peu avant la demi-heure. Le capitaine des Verts, qui jouait le dernier match de sa carrière, a été logiquement expulsé, tandis que la star des Bleus a dû sortir sur blessure, à trois semaines de la Ligue des champions... La deuxième période s'annonce compliquée pour l'ASSE, à 10 contre 11. 

Le point à la 45e : il y a aura 7 minutes d'arrêts de jeu. 

Le point à la 40e : la rencontre a perdu du rythme depuis l'expulsion de Perrin et la sortie de Mbappé. Les Verts ont perdu le fil et perdent leurs nerfs, à l'image du jeune milieu Mahdi Camara, coupable d'un tacle inconsidéré sur Paredes et qui s'en sort (très, très) bien avec (seulement) un carton jeune. Après 25 très bonnes minutes, les Stéphanois semblent craquer. 

Le point à la 30e : Kylian Mbappé sort sur blessure, Loïc Perrin est expulsé ! Le match se tend considérablement après un tacle très rugueux de Loïc Perrin sur Kylian Mbappé (26e). Une longue échauffourée a lieu entre les deux équipes et le jeu est arrêté plusieurs minutes. Le défenseur central des Verts est ensuite logiquement expulsé après consultation de la vidéo (30e) et quitte la pelouse en larmes, pour le dernier match de sa carrière. Une image terrible pour le capitaine des Verts, qui vont devoir terminer la rencontre à 10 contre 11.

Kylian Mbappé, touché à la cheville, reste au sol quelques minutes puis est obligé de sortir sur blessure, visiblement touché à la cheville, et est remplacé par Pablo Sarabia (31e). A seulement trois semaines de la Ligue des champions, c'est la tuile pour le PSG... 

Le point à la 20e : Saint-Étienne se remet immédiatement à l'attaque. Les Verts ne se laissent pas démonter et se procurent à nouveau des occasions de but, encore par Denis Bouanga. L'attaquant gabonais frappe d'abord du pied droit, obligeant Keylor Navas à la parade (16e). Puis, quatre minutes plus tard, le même Bouanga place une tête sortie difficilement par le gardien du PSG (20e). On assiste à une finale très agréable pour le moment. 

Le point à la 14e : Neymar ouvre le score pour le PSG, un peu contre le cours du jeu ! Kylian Mbappé est lancé à droite de la surface et frappe en force sur Jessy Moulin, qui détourne. La balle revient sur Neymar, qui reprend directement, en force, et marque grâce à l'aide de la transversale (14e).

Le point à la 10e : la première grosse occasion pour Saint-Étienne ! Incroyable, les Verts touchent le poteau après à peine 5 minutes ! Denis Bouanga s'échappe à gauche de la surface, dribble Marquinhos et frappe du gauche sur le poteau (5e). L'ASSE est très bien entrée dans la partie, avec beaucoup d'intensité et gêne considérablement le jeu parisien. 

Le point au coup d'envoi : c'est parti entre le PSG et Saint-Étienne, dans une ambiance pour le moins étrange. 

Le point "tradition" : Emmanuel Macron salue les joueurs... à distance. Comme le veut la tradition, le président de la République salue les joueurs des deux équipes en compagnie du président de la FFF Noël Le Graët, en veillant à bien respecter la distanciation : 

Le point sur les compos : Thiago Silva et Loïc Perrin titulaires. Du côté du PSG, le Brésilien Thiago Silva, qui va disputer son dernier match avec le PSG (il est en fin de contrat), a été préféré à Presnel Kimpembe en défense centrale. Autres surprises : le jeune Néerlandais Mitchel Bakker va commencer latéral, alors que Leandro Paredes sera titulaire au détriment de Marco Verratti au milieu. Du côté de l'AS Saint-Étienne, l'emblématique capitaine Loïc Perrin va terminer sa carrière avec cette finale, et sera aligné d'entrée en défense. 

Les équipes :

PSG : Navas - Kehrer, Marquinhos, Thiago Silva, Bakker - Di Maria, Gueye, Paredes, Neymar - Icardi, Mbappé
Entraîneur : Thomas Tuchel

AS Saint-Etienne : Moulin - Debuchy, Maçon, Fofana, Perrin, Kolodziejczak - Camara, M'Vila - Hamouma, Boudebouz, Bouanga
Entraîneur : Claude Puel

Le point "histoire" : les Verts 38 ans après. Si les Verts ne partent pas favoris, loin s'en faut, cette finale est un événement dans le Forez. En effet, l'ASSE n'avait plus atteint ce stade de la compétition depuis 38 ans ! A l'époque, en 1982, ils avaient affronté... le PSG. Et les Parisiens l'avaient emporté aux tirs au but contre les Verts de Michel Platini, pour ce qui était alors le tout premier titre majeur de l'histoire du club de la capitale. 

Le point "pronostic" : le PSG grand favori. Sur le terrain, on ne va pas se mentir, le PSG part très, très, très largement favori. Avec Neymar, Mbappé et toutes ses stars, le club parisien paraît nettement au-dessus d'une équipe de Saint-Étienne qui a vécu une saison dernière cataclysmique, terminée à la 17e place de Ligue 1. Si la logique est respectée, il ne devrait pas y avoir match. Sauf que l'an passé, Rennes avait déjoué tous les pronostics en renversant les Parisiens aux tirs au but. Le PSG est prévenu...

Découvrez le podcast "Associé n°1, la naissance d'un grand club à Paris" 

Saviez-vous que le Paris Saint-Germain a failli ne pas voir le jour ? Son éclosion, il y a 50 ans, tient même du miracle. Le club ne doit sa survie qu'à la volonté d'acier d'hommes passionnés. Découvrez cette histoire dans "Associé n°1, la naissance d'un grand club à Paris", le nouveau podcast d’Europe 1 Studio, et remontez le temps, aux origines du PSG.

>>> Retrouvez les épisodes sur notre site Europe 1.fr et sur Apple podcastsSoundCloud ou vos plateformes d’écoute habituelles.

Le point ambiance : pas d'ultras en tribunes, atmosphère étrange à prévoir. L'ambiance promet toutefois d'être très étrange. En effet, 1.200 billets ont été réservés aux supporters des deux clubs. Un chiffre jugé trop réduit par les ultras du PSG et de l'ASSE, qui ont donc volontairement refusé d'assister au match, ne souhaitant pas choisir parmi leurs milliers de membres les privilégiés pouvant bénéficier d'un billet.

Le point Stade de France : une jauge à 5.000 spectateurs, masque et gel hydroalcoolique. Cette finale est un événement puisque ce sera le premier match de compétition officielle à se disputer devant du public depuis la mi-mars en Europe de l'Ouest. Mais la jauge a été limitée à 5.000 spectateurs, joueurs et organisation compris. Le port du masque sera en revanche obligatoire pour "toutes les personnes, tout le temps" et des bornes de gel hydroalcoolique seront disposées dans l'enceinte. La distanciation sociale sera également maintenue dans les tribunes avec des places laissées vacantes entre les différents groupes familiaux ou amicaux.