Éliminatoires Euro 2020 : les Bleus se réveillent en Andorre

, modifié à
  • A
  • A
Les Bleus se sont largement imposés (4-0), mardi soir, en Andorre, avec notamment un but de Kurt Zouma (2ème à g.).
Les Bleus se sont largement imposés (4-0), mardi soir, en Andorre, avec notamment un but de Kurt Zouma (2ème à g.). © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Avec sa large victoire en Andorre (4-0), l'équipe de France termine cette saison 2018-2019 sur une note positive, trois jours après la défaite en Turquie.

Les Bleus avaient déçu. Ils ont vaincu. Voilà comment on pourrait résumer le sentiment général, mardi soir, après le succès facile (4-0) obtenu par l'équipe de France sur la pelouse de la modeste formation d'Andorre, perdue dans les limbes du classement Fifa, en éliminatoires de l'Euro 2020. Cela n'efface pas les sentiments nés de la contre-performance en Turquie, trois jours plus tôt (défaite 2-0), mais cela en atténue assurément les effets, sur l'image renvoyée, d'abord, car les joueurs de Didier Deschamps ont été bons cette fois, mais aussi sur le classement du groupe H, les Bleus en reprenant les commandes après la défaite en Islande de… la Turquie (2-1).

Mbappé, à 100 à l'heure

Il avait fait partie des joueurs les plus critiqués après sa performance en Turquie, samedi, où il avait perdu 22 ballons. Mardi, à Andorre-la-Vieille, Kylian Mbappé a surtout montré qu'il n'avait pas perdu le sens du but. Après avoir affolé une première fois l'arrière-garde andorrane (4e), il a ouvert le score d'un subtil ballon piqué sur une ouverture d'Antoine Griezmann, lui aussi bien plus plus en vue mardi soir (0-1, 11e).

L'attaquant du PSG, qui s'est montré par la suite altruiste - il a cherché plusieurs fois Florian Thauvin, notamment - et quelquefois brouillon aussi, sur une pelouse synthétique en piteux état, avait inscrit là son 100ème but en 180 matches officiels disputés. Pas mal à 20 ans. "Il accumule, il est jeune, mais ce n'est pas un robot non plus", a dit de lui après la rencontre Didier Deschamps. "Dans l'attitude, l'état d'esprit, il est là avec le groupe, dans le sens du groupe et c'est ce qui est le plus important pour moi." Le joli but de "Kyky" a eu le don de décontracter un peu plus les Bleus, dont l'équipe de départ avait été profondément remodelée par le sélectionneur.

Ben Yedder, Thauvin, Zouma, premières !

C'est d'ailleurs en pointe que Kylian Mbappé aurait dû commencer ce match, mais l'alerte qui a conduit Kingsley Coman, annoncé comme titulaire, à renoncer, l'a finalement réexpédié sur son côté gauche, Wissam Ben Yedder récupérant la place d'avant-centre habituellement occupée par Olivier Giroud, l'une des sept victimes du turn-over imposé par le sélectionneur des Bleus.

Et l'attaquant du Séville FC s'est plutôt bien acquitté de sa tâche, marquant son premier but international, d'une frappe croisée sur une remise bien inspirée de Florian Thauvin (0-2, 30e). Le Marseillais, lui, avait hérité du côté droit de Blaise Matuidi, et il l'a parfaitement occupé, multipliant les initiatives bien pensées et les gestes justes, à l'image, bien sûr, de ce ciseau gagnant juste avant la pause sur un centre de Mbappé (0-3, 45e+1).

Menant 3-0 à la pause, les Bleus ont donné un peu plus d'ampleur au score dans le deuxième acte, avec encore un habituel remplaçant, Kurt Zouma, buteur de près après un corner (60e). L'ancien défenseur des Verts faisait la paire en défense centrale avec Clément Lenglet et les deux joueurs s'en sont bien sortis, même si l'on ne peut pas vraiment dire qu'ils aient été "testés" par l'attaque andorrane, les Bleus ayant monopolisé le ballon comme jamais lors de cette rencontre…

Malgré la faible adversité, Didier Deschamps s'est félicité du match réalisé par ses joueurs. "C'était un match différent, avec un contexte différent, on s'est très bien adapté. Beaucoup de sérieux, d'application, on a maîtrisé de bout en bout même si on aurait pu corser un peu plus le score. Ça passait par là et ces trois points nous permettent de reprendre la première place, mais ils sont aussi importants que les points qu'on a pris sur d'autres terrains."

Paul Pogba, l'un des rescapés du match de samedi, avec Hugo Lloris, Kylian Mbappé et Antoine Griezmann, a résumé le sentiment général. "Maintenant, c'est passé (la Turquie), on a fait le job aujourd'hui (mardi)", a-t-il insisté à la sortie du terrain, sur M6. "Il faut rester sur cette mentalité-là. Les matches comme ça sont toujours les plus difficiles, mentalement, tu dois être préparé parce que tu joues contre des joueurs plus faibles, tout en les respectant. Il faut rester professionnel et jouer comme une grande équipe." Le prochain rendez-vous pour les Bleus est fixé au 7 septembre, avec la réception de l'Albanie, qui sera suivi de celle… d'Andorre, deux matches qui seront disputés au Stade de France.