EDITO - "L'OM, champion d'automne... de la radinerie"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Marseille, méconnaissable et réduit à dix, a été poussé aux tirs au but pour valider sa qualification en 16es de finale de la Coupe de France (1-1 a.p., 4-2 t.a.b), contre Trélissac, une équipe de quatrième division. Mais ce n'est pas ce qu'a retenu notre éditorialiste Virginie Phulpin.

Les 32èmes de finale de la coupe de France de football ont eu lieu ce week-end. L’OM s’est qualifié aux tirs aux buts face à Trélissac, un club de National 2. Et les Marseillais ont réclamé leur part de la recette. Pour notre éditorialiste Virginie Phulpin, l’OM ne pouvait pas faire pire. 

"On tient le champion d’automne de la radinerie, c’est sûr. Elle commence bien, cette année 2020. Vu l’actualité en France et dans le monde, on se disait que ça allait nous faire du bien, ce week-end de coupe de France. Voir deux mondes se rencontrer, les pros et les amateurs, et laisser agir la fameuse magie de la coupe. Mais l’OM est arrivé avec ses gros sabots et nous a fait redescendre sur terre. Les Marseillais se sont qualifiés de justesse face à Trélissac. Le club de National 2 les recevait à Limoges. Et la tradition veut que le club professionnel laisse sa part de recettes au club amateur. Mais pas là. Non. Petit coup de fil du président de l’OM Jacques-Henri Eyraud à son émissaire sur place. Tu gardes tout. Ah oui ?

Mais on parle de quelle somme ? Il y avait 14000 spectateurs, avec des billets entre 20 et 35 euros. Donc une recette de 400 000 euros, 25 % pour les frais d’organisation. Il reste 300 000 euros. L’OM a donc vendu son âme et sa réputation pour 150 000 euros. Pour un club au budget annuel de 110 millions, ça fait un peu tache… Le président de Trélissac, ne s’est pas privé d’exprimer sa colère. Et je le comprends. Merci pour le foot amateur, dit-il. Et il a bien précisé que lors de ses deux rencontres précédentes contre l’OM, le club marseillais avait à chaque fois reversé sa part de recette. Mais ça n’était pas le même président… 

 L’OM peut aussi reverser cette somme aux clubs amateurs de sa région

 Oui, Lille par exemple a déjà utilisé sa part de recette pour venir en aide à des clubs nordistes. Et là, il n’y a plus rien à dire, c’est aussi de la solidarité. Mais non, l’OM a préféré se fendre d’un communiqué de presse totalement lunaire. En gros, c’est grâce à l’OM que Trélissac a rempli le stade de Limoges hier, parce que c’est Marseille qui attire du monde. Allez, un peu de condescendance pour pimenter le tout. Donc c’est normal de partager la recette, surtout que le déplacement leur a coûté 65 000 euros. Comment les dirigeants marseillais ont cru que c’était une bonne idée de communiquer comme ça ? Personne ne s’est dit que ces comptes d’apothicaire et leur justification ridicule allaient considérablement ternir l’image de l’OM ? 

Marseille retrouve des couleurs sur le terrain sous la houlette d’André Villas-Boas. Le président trouvait peut-être que ça allait trop bien, et qu’il fallait dérégler un peu la machine… Les supporters marseillais, majoritairement, goûtent assez peu la présidence de Jacques-Henri Eyraud. Et je pense que ce geste mesquin va les conforter dans leur opinion. Qui a envie de passer pour le plus gros radin de 2020 ? Là, l’OM va être difficile à déloger.  

Europe 1
Par Virginie Phulpin, édité par Benjamin Bonneau