Coupe du monde féminine : "game over" pour les Bleues

, modifié à
  • A
  • A
Les partenaires d'Eugénie Le Sommer peuvent avoir des regrets, après leur élimination en quarts de finale de "leur" Coupe du monde.
Les partenaires d'Eugénie Le Sommer peuvent avoir des regrets, après leur élimination en quarts de finale de "leur" Coupe du monde. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Les joueuses de Corinne Diacre n'ont pas réussi à créer l'exploit face aux États-Unis (2-1), vendredi soir au Parc des Princes. Leur aventure s'arrête au stade des quarts de finale.
LE RÉSUMÉ DU MATCH

Les espoirs d'une victoire de prestige s'étaient multipliés depuis la difficile victoire contre le Brésil, dimanche. Et si les Bleues étaient capables, après tout, de battre les championnes du monde américaines ? Et si les coéquipières d'Amandine Henry, chez elles, pouvaient faire chuter la meilleure nation du monde, en route vers un deuxième sacre consécutifs ? Mais vendredi soir, au Parc des Princes, l'équipe de France féminine s'est finalement inclinée face aux États-Unis (2-1), en quarts de finale de la Coupe du monde.

Un début du match plombé

Le rêve a rapidement pris du plomb dans l'aile. Efficaces dans les premières minutes de leurs précédentes rencontres de cette Coupe du monde, les Américaines n'ont pas tardé à faire parler la poudre. Dès la 5e minute, un coup franc excentré de Megan Rapinoe a traversé la défense sans être touché, pour finir par tromper une Sarah Bouhaddi masquée par ses coéquipières. "C'est dans leur mentalité ce soir de tout de suite vouloir écraser l'adversaire", reconnaissait, dépitée, Wendie Renard, après la rencontre.

Menées mais pas résignées, les joueuses de Corinne Diacre ont beaucoup tenté pour revenir. Globalement plus offensives que lors des quatre premières rencontres, les Bleues ont multiplié les incursions dans le camp américain, mais leurs imprécisions les ont empêchés de concrétiser cette domination.

Elles sont joueuses, arbitres, coachs, agents, supportrices : découvrez "Les Attaquantes", le podcast qui raconte les femmes dans le foot, une série originale en 7 épisodes sur Apple Podcasts, Google Podcasts, SoundCloud, Dailymotion, YouTube, et toutes vos plateformes habituelles d’écoute. Et si vous appréciez, abonnez-vous, commentez et ajoutez des étoiles !

La mi-temps n'a pas changé la donne : au retour des vestiaires, les Bleues se sont invitées dans la moitié de terrain de Team USA. Par Eugénie Le Sommer, tout près d'égaliser à quelques mètres du but, d'une frappe trop croisée (57e). Par Kadidiatou Diani, ensuite, qui a perdu son duel face à la gardienne Alyssa Naeher (58e), pourtant fragile vendredi soir.

L'espoir est revenu avec Renard

Dominées, les Américaines ont fait le dos une grande partie de la rencontre. Et ont planté une deuxième banderille en contre, avec, encore une fois dans le rôle du matador, Megan Rapinoe, à la conclusion d'un centre à ras de terre de Tobin Heath (65e).

Là, les Bleues auraient pu sombrer, implacablement punies par le réalisme américain. Mais encore une fois, elles ont repris leur marche vers les cages américaines. Avec, cette fois-ci, une conclusion plus heureuse : sur un coup franc tendu de Gaëtane Thiney venu de la gauche, Wendie Renard a placé une tête imparable pour Alyssa Naeher. La défenseuse, en inscrivant son 4ème but dans cette Coupe monde (81e), a redonné l'espoir à son équipe et à tout un pays par la même occasion.

Les Françaises réclamaient un penalty

La poussée française a redoublé d'intensité, au point de faire vaciller les Américaines. Qu'a-t-il manqué ? Sur un centre d'Amel Majri, côté gauche, Kelley O'Hara a touché le ballon de la main gauche, à deux mètres de la Française, mais l'arbitre a refusé de siffler penalty et de consulter l'assistance vidéo à l'arbitrage. À l'image de la rencontre, la chance n'a pas été du côté des Bleues sur cette action. Intelligentes, les Américaines ont ensuite géré la fin de la rencontre au métier, pour valider définitivement leur billet pour les demi-finales, mardi, contre l'Angleterre (21 heures).

Europe 1
Par Thibaud Le Meneec