Boxe : Estelle Mossely championne IBO des poids légers

  • A
  • A
La Française, championne olympique en 2016, continue sur sa lancée (photo d'archives).
La Française, championne olympique en 2016, continue sur sa lancée (photo d'archives). © Yuri CORTEZ / AFP
Partagez sur :
"Ça fait vraiment plaisir, parce que je me sens vraiment bien par rapport aux combats que j'ai pu vivre auparavant", a réagi la championne olympique française. 

Estelle Mossely, première boxeuse française championne olympique à Rio en 2016, a conquis le titre IBO vacant des légers en battant aux points la Suédoise Lucy Wildheart après dix reprises, vendredi soir, à Cherbourg.

Une cinquième victoire en cinq combats

"Ça fait vraiment plaisir, parce que je me sens vraiment bien par rapport aux combats que j'ai pu vivre auparavant. Ce n'est qu'une étape, la première ceinture. Il y en a beaucoup d'autres après, de grandes ceintures, de belles ceintures à aller chercher. On continue à travailler avec mon équipe, c'est un bon point de départ", a réagi la nouvelle championne sur la chaîne L'Equipe.

Couple en or de la boxe française à Rio, avec son mari Tony Yoka, Estelle Mossely, âgée de 26 ans et passée pro en 2018, a ainsi effectué un sans-faute avec cette cinquième victoire en cinq combats. De son côté, Lucy Wildheart, également âgée de 26 ans, a enregistré sa première défaite après cinq succès d'affilée, dont deux avant la limite.

Un combat très intense

Le combat, très intense, entre deux boxeuses bien en jambes, a tenu toutes ses promesses. Après un round d'observation, Estelle Mossely, moins puissante mais dotée d'une meilleure technique, a fait parler sa vitesse et ses directs, touchant à plusieurs reprises la Suédoise, notamment dans les 5ème et 6ème reprises. Menant aux points, la Française s'est ensuite contentée de contrôler tout en plaçant des contres. Elle a terminé l'avant-dernier round en saignant légèrement du nez, mais cela ne l'a pas empêchée de terminer le combat en trombe face à une adversaire très courageuse.

Prochaine étape importante du couple: le retour à la compétition de Tony Yoka après un an de suspension pour trois manquements aux règles antidopage. Ce sera le 13 juillet à Antibes face à un adversaire à déterminer. En décembre, il devra affronter Johann Duhaupas, le plus redoutable des poids lourds français actuel.