Bientôt un match Algérie-France ? Noël Le Graët n’y croit pas

, modifié à
  • A
  • A
France Algérie 2001 Stade de France FRANCOIS GUILLOT / AFP 0:47
Le seul match entre la France et l'Algérie a eu lieu en 2001 au Stade de France. © FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :
Noël Le Graët espère de longue date pouvoir organiser un match amical entre l’Algérie et la France, presque vingt ans après la dernière rencontre entre les deux nations. Mais le président de la Fédération française (FFF) s’est montré pessimiste au micro d’Europe 1 de le voir être organisé sous sa mandature.  
INTERVIEW

Quand verra-t-on un match entre l’équipe de France et l’Algérie, en Algérie ? Probablement pas dans les mois à venir, à en croire Noël Le Graët. "Ça fait huit ans que je suis à la Fédération, j’ai toujours souhaité aller à Alger. On n’a jamais réussi à trouver un accord. Le président de la Fédération algérienne le souhaitait, mais je ne suis pas certain que l’État algérien le souhaitait vraiment", a jugé le président de la Fédération française de foot (FFF), dans l’émission Face aux auditeurs d’Europe 1.

La France et l’Algérie ne se sont affrontés qu’à une seule reprise, en octobre 2001 au Stade de France. Le match avait été interrompu après l’envahissement du terrain par les supporters algériens alors que les Bleus de Zidane, champions du monde et d’Europe en titre à l'époque (1998 et 2000), menaient 4-1.

>> L'intégralité de l'interview de Noël Le Graët "Face aux auditeurs d'Europe 1" est à écouter samedi soir entre 20h et 21h

"Je ne sais pas si j’aurais le temps pendant mon mandat"

Depuis plusieurs mois, Noël Le Graët affiche publiquement sa volonté d’organiser un match amical en Algérie, ce qui constituerait un symbole fort en raison du passé commun entre les deux pays. Le président de la FFF, en poste depuis 2011, se montre désormais pessimiste sur la concrétisation de son projet avant la fin de son mandat, l’an prochain.

"C’est un rêve pour moi d’aller jouer en Algérie. Je ne sais pas si sur la durée de mon mandat j’aurais le temps. Mais c’est une proposition que j’ai faite à plusieurs reprises aux dirigeants algériens", a poursuivi Noël Le Graët, qui semble au passage ouvrir la porte à une fin de mandat l’an prochain. Le président de la FFF n’a pas encore dévoilé son intention de se représenter ou non à son poste.