Les dix événements sportifs à ne pas manquer en 2019

, modifié à
  • A
  • A
Les Bleues rêvent de brandir le trophée de championnes du monde, le 7 juillet prochain, à Lyon.
Les Bleues rêvent de brandir le trophée de championnes du monde, le 7 juillet prochain, à Lyon. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Même sans Jeux olympiques ni Coupe du monde (masculine) de football, l'année 2019 sera riche en grands événements. En voici dix à ne pas manquer.

Les années impaires, c'est toujours la même chose. Il n'y a pas de Jeux olympiques, ni de Coupe du monde de football (masculine), et l'on se dit que l'on va être un peu frustrés en termes d'émotions sportives. Et chaque année, athlètes, nageurs, tennismen ou cyclistes (vous pouvez tout mettre au féminin aussi) nous prouvent le contraire. L'année 2019 ne devrait pas faire exception, d'autant plus que le programme des douze prochains mois est, comme vous allez le constater, particulièrement alléchant.

Du 10 au 27 janvier : Mondial de handball, en Allemagne et au Danemark

La passe de trois pour les Bleus ? Troisième du dernier Euro, en janvier 2018, l'équipe de France va tenter de rester sur le toit du monde en décrochant un troisième titre mondial consécutif après 2015 et 2017, ce qui n'a jamais été fait dans l'histoire. Le tournoi a lieu en Allemagne et au Danemark (où se tient la finale), deux des rivaux historiques des Bleus. De quoi titiller un peu plus les hommes de Didier Dinart au moment de se lancer dans ce défi historique.

Du 26 mai au 9 juin : Roland-Garros

Le douzième travail de Nadal. Déjà vainqueur à onze reprises du Grand Chelem disputé porte d'Auteuil, Rafael Nadal peut-il réussir à l'emporter une douzième fois ? Ce sera un vrai travail d'Hercule pour le Majorquin, dont la fin de saison 2018 a été tronquée par les blessures et qui devrait avoir comme principaux adversaires le Serbe Novak Djokovic, redevenu n°1 mondial, l'Autrichien Dominic Thiem et l'Allemand Alexander Zverev, récent vainqueur du Masters. Et les Français me direz-vous ? Avec un meilleur représentant au 26ème rang mondial (Richard Gasquet), ce n'est sans doute pas en 2019 que Yannick Noah aura un successeur…

1er juin : finale de la Ligue des champions, à Madrid

Le grand rêve du PSG. La finale de la plus prestigieuse compétition européenne aura lieu cette année au Metropolitano, le stade de l'Atlético de Madrid. De quoi donner des idées à Antoine Griezmann et à ses coéquipiers, qui devront néanmoins se défaire en huitièmes de finale de la Juventus Turin, deux fois finaliste sur les quatre dernières saisons. Le PSG espère lui aussi être de cette finale, ce qui serait un moment marqueur de son histoire. Première étape en février et mars face à Manchester United, avec un huitième de finale pas donné. Dans le même temps, le deuxième club français qualifié pour les huitièmes, l'OL, se frottera au Barça, l'un des favoris de la compétition. Les autres candidats au trophée (comme tous les ans ou presque) ont pour nom Real Madrid, triple tenant du titre, le Bayern, Manchester City ou Liverpool.

Du 1er au 30 juin : Coupe d'Afrique des nations, en Égypte ou en Afrique du Sud

Les stars sont là… Mais où ? Avec cette CAN 2019, il existe un premier suspense : qui va l'organiser ? Le Cameroun a été privé de ce droit en novembre dernier en raison des retards dans les travaux et de l'insécurité dans certaines régions. L'Égypte et l'Afrique du Sud sont candidates. Sur le terrain, les stars seront là. Mohamed Salah (Égypte), Sadio Mané (Sénégal) ou Riyad Mahrez (Algérie) essaieront avec leurs pays respectifs de succéder au… Cameroun, vainqueur de l'Égypte en finale il y a deux ans.

Du 7 juin au 7 juillet : Coupe du monde de football féminin, en France

Les femmes après les hommes ? Comme les Bleus de 1998, les Bleues espèrent décrocher leur premier titre de championnes du monde à domicile, le 7 juillet prochain, au Groupama stadium de Lyon. Ce ne sera pas chose facile et il faudra déjà se sortir d'un premier tour homogène et "piégeux", face à la Corée du Sud, la Norvège et le Nigeria. Mais avouez que la France au sommet du foot mondial chez les hommes et chez les femmes, cela aurait de l'allure.

Du 6 au 28 juillet : Tour de France

Vers les 2.000 m et au-delà ! Pour les cent ans du Maillot jaune de leader de l'épreuve, la direction du Tour a mis les petits plateaux pour les grands grimpeurs, avec pas moins de trois arrivées à plus de 2.000 m : une au Tourmalet, le géant des Pyrénées, une à Tignes, avec passage par l'Iseran (à 2.770 m d'altitude!), et enfin une à Val Thorens, à la veille de l'arrivée sur les Champs-Élysées. Le parcours est splendide, comme toujours, mais, niveau compétition, on voit mal qui pourrait empêcher la Sky de Geraint Thomas et Christopher Froome de rafler un nouveau et dernier Tour, avant le retrait du sponsor principal à la fin de l'année. Même si, quand on est français, on espère toujours un exploit de Romain Bardet ou de Thibaut Pinot…

Du 31 août au 15 septembre : Coupe du monde de basket, en Chine

Les Bleus au rebond. Après deux compétitions décevantes (élimination en quarts de finale aux Jeux olympiques, puis en huitièmes de finale à l'Euro), l'équipe de France retrouve la Coupe du monde, dont la dernière édition remonte à cinq ans (pour ne pas entrer en concurrence avec la Coupe du monde de football, la Fiba a décidé d'organiser sa grande compétition les années impaires). Pour Vincent Collet, sélectionneur, il s'agit de poser les bases d'un nouveau collectif, après les retraites internationales de Tony Parker puis de Boris Diaw. Pour ce qui est du favori de la compétition, qualificative pour les JO de Tokyo, vous connaissez son nom : il s'agit des États-Unis, vainqueur en 2010 et 2014.

Du 20 septembre au 2 novembre : Coupe du monde de rugby, au Japon

Les Bleus relancent de très loin… Depuis quatre ans et la claque monumentale infligée par les All Blacks en quarts de finale du Mondial 2015 (62-13), on ne peut pas dire que le rugby français ait relevé la tête. Les Bleus n'ont pas fait mieux que troisièmes du Tournoi des Six nations (en 2017), ont fait match nul contre le Japon, fin 2017, et se sont inclinés contre les Fidji lors de leur dernier test-match (21-14). Le Tournoi des Six nations, qui débutera le 1er février par la réception du pays de Galles, doit servir à relancer un XV tricolore aux abois. Pour ce qui est du Mondial, les Blacks, comme toujours, et l'Irlande, auteure du Grand Chelem en 2018, seront les deux grands favoris de la compétition.

Du 27 septembre au 6 octobre : Championnats du monde d'athlétisme, au Qatar

Que les Mayer gagnent ! Le Jamaïquain Usain Bolt, désormais apprenti footballeur, n'est plus là pour éclairer nos étés, mais les Mondiaux d'athlétisme ne manqueront pas de stars, avec notamment le tout frais recordman du monde du marathon, le Kényan Eliud Kipchoge. La France comptera sur ses habituelles têtes d'affiche, dont Kevin Mayer, tenant du titre sur décathlon. Deux ans après son exploit à Londres, Pierre-Ambroise Bosse (800 m) sera lui aussi très attendu, tout comme Renaud Lavillenie à la perche. Le Clermontois court et saute toujours après un titre mondial en plein air.

Du 18 au 24 novembre : Phase finale de la Coupe Davis, à Madrid

La Coupe Davis est morte, vive la Coupe Davis ? La dernière édition de la Coupe Davis telle que nous la connaissions a eu lieu à Villeneuve d'Ascq, le mois  dernier. Fini désormais l'épreuve au long cours dans des ambiances de feu. La Coupe Davis version Kosmos (le groupe dirigé par le footballeur Gerard Piqué) va se dérouler sur une seule semaine et sur terrain "neutre" (Madrid en l'occurrence). On est sceptiques, mais il faudra juger sur pièces !