Ligue des champions : revivez le match nul entre le PSG et Naples

, modifié à
  • A
  • A
Di Maria buteur lors de Naples-PSG (1280x640) Franck FIFE/AFP
Angel Di Maria a inscrit le but de l'égalisation pour le PSG, dans le temps supplémentaire. © Franck FIFE/AFP
Partagez sur :
Malmené par Naples, le PSG est parvenu à arracher le match nul dans le temps additionnel grâce à un but splendide d'Angel Di Maria (2-2).
L'ESSENTIEL

Deux fois mené au score, 1-0 puis 2-1, le PSG s'est arraché pour décrocher le match nul face à Naples (2-2). Ce n'est pas forcément un très bon résultat mais cela maintient le PSG dans la course à trois pour la qualification pour les huitièmes de finale avec son adversaire du soir et Liverpool, large vainqueur dans le même temps de l'Étoile rouge de Belgrade (4-0).

PSG-NAPLES : 2-2

Buts : Mario Rui (csc, 61e), Di Maria (90e+3); Insigne (29e), Mertens (77e)

Le point final : le PSG arrache le match nul ! Contre toute attente, le PSG égalise dans le temps supplémentaire sur un exploit individuel de Di Maria, auteur d'une frappe splendide du gauche dans la lucarne droite d'Ospina (90e+3). Le club de la capitale, mené 1-0 puis 2-1 dans cette rencontre, sauve l'essentiel en laissant Naples à une longueur devant seulement, avant le match retour, dans deux semaines. Mais après la défaite inaugurale à Liverpool, la rencontre de mardi soir a une nouvelle fois étalé les limites de ce PSG-là, notamment défensivement et dans l'utilisation du ballon. Il y a du travail pour Thomas Tuchel et ses hommes, qui seront à Marseille dimanche soir. PSG-Naples : 2-2

Le point à la 90e minute : cinq minutes pour y croire. Le corps arbitral accorde cinq minutes de temps additionnel. Mais, lors de cette fin de match, on a été plus près du 1-3 que du 2-2, avec une sortie ratée d'Areola (84e) et une reprise de la tête d'Arkadiusz Milik de peu à côté (85e).

Le point à la 80e minute : Naples reprend l'avantage ! On le sentait et c'est arrivé ! Mertens, l'élément le plus dangereux côté napolitain, permet à son équipe de mener à nouveau au score. L'international belge profite d'un ballon mal dégagé par Marquinhos sur un tir de Fabian Ruiz pour ajuster Areola de près (77e). Le PSG, où Julian Draxler a fait son entrée à la place d'Edinson Cavani juste avant le but de Mertens, paie ses insuffisances du soir. PSG-Naples : 1-2.

Le point à la 70e minute : Paris trouve enfin la faille. Le PSG est parvenu à concrétiser sa période de domination avec un but... contre son camp du latéral napolitain Mario Rui sur un centre fort devant le but de Meunier (61e). Mais les joueurs de Thomas Tuchel, comme soulagés d'être revenus au score, ont à nouveau desserré l'étreinte et c'est le Napoli qui s'est créé une belle opportunité, mais la frappe croisée de Mertens est passé à côté du montant gauche d'Areola. Gros suspense ce soir au Parc des Princes. PSG-Naples : 1-1

Le point à la 60e minute : Paris pousse, Paris bute. Les Parisiens augmentent leur pression devant le but d'Ospina. Thomas Meunier a mis à contribution le gardien colombien d'une belle tête (52e). Ce sont ensuite Neymar (56e) puis Cavani (58e) qui sont allés au sol dans la surface, mais sans susciter la moindre réaction de l'arbitre, l'Allemand Felix Zwayer. À noter qu'Ancelotti a lui aussi procédé à un changement côté Napoli, avec la sortie du buteur, Insigne, peut-être touché, et l'entrée en jeu de Piotr Zielinski.

Le point à la 50e minute : Neymar sonne la révolte. Le PSG entame bien cette seconde période avec une réorganisation tactique opérée par Tuchel. Le club de la capitale évolue désormais à trois défenseurs centraux (Marquinhos, Kimpembe, Kehrer), quatre milieux de terrain (Meunier a avancé, Di Maria a reculé) et la "MCN" (Mbappé-Cavani-Neymar) devant. Cela a failli payer d'entrer sur un déboulé de Neymar, dont la frappe a été bien repoussée par Ospina. Cavani a manqué la cible, à deux mètres du but. Mais il était (heureusement) hors jeu...

Le point à la reprise : le PSG remobilisé ? Sortis sous les sifflets d'une grande partie du Parc des Princes, Virage Auteuil excepté, les Parisiens se sont mis en cercle, autour de Verratti, avant la reprise de la deuxième période. Tuchel a procédé à son premier changement, avec la sortie de Juan Bernat et l'entrée en jeu de Thilo Kehrer. Pas de changement en revanche côté Napoli.

Le point à la mi-temps : Paris souffre. Le PSG est assez logiquement mené à la pause. Après un bon premier quart d'heure, le leader de la Ligue 1 a laissé le ballon à son adversaire, qui en fait généralement bon usage, à l'image de ce superbe but d'Insigne. Dans le temps supplémentaire, Mertens a bien failli alourdir le score, mais son tir est passé bien au-dessus. Thomas Tuchel a du travail à la pause pour remobiliser ses hommes, qui ont du mal à passer la seconde... PSG-Naples : 0-1

Le point à la 40e minute : Naples fait grosse impression, le PSG près du 1-1. Le Napoli, en tête au tableau d'affichage, ne recule pas. Et Insigne s'est une nouvelle fois retrouvé en bonne position, à la 36e minute, mais sa frappe, trop écrasée, a été captée par Areola. Dans la foulée, le PSG s'est créé une superbe occasion, mais le tir de Mbappé, idéalement servi par Neymar, a été repoussé du pied par Ospina, inspiré (38e). Le champion de France reste bousculé comme rarement cette saison et ne parvient pas à prendre les rênes de la partie.

Le point à la 30e minute : Naples ouvre le score ! Sur une superbe ouverture de l'Espagnol Callejon dans le dos de la défense parisienne, Lorenzo Insigne se retrouve seul face à Alphonse Areola, sorti à sa rencontre. L'international italien pique alors son ballon qui vient mourir dans le but vide (29e). Ce but récompense la bonne période du Napoli, qui avait déjà eu une énorme occasion d'ouvrir le score six minutes plus tôt. Mais la reprise de Mertens sur le centre de Mario Rui s'était écrasée sur la barre transversale. Le PSG doit réagir. PSG-Naples : 0-1

Le point à la 20e minute : le PSG maintient la pression. Si le rythme a un petit peu faibli au Parc des Princes, le PSG conserve la main sur cette rencontre, mais sans parvenir à ouvrir le score. Mbappé (14e) et Cavani (18e) ont tous les deux un peu manqué leur frappe depuis le côté gauche de la surface et Ospina s'en est sorti sans dommage. Neymar, touché en début de match, est en jambes et on l'a même vu haranguer la foule avant d'aller tirer un corner... L'ambiance, elle, est toujours bruyante, avec des supporters du Napoli qui ne sont pas en reste.

Le point à la 10e minute : ça commence fort ! Il n'y a pas eu de round d'observation dans cette rencontre. Dès la 3e minute, Kylian Mbappé s'est joué de son vis-à-vis sur le côté droit de la surface avant de centrer en retrait. Neymar et Cavani se sont alors gênés et le Brésilien a même pris un coup de la part de son coéquipier. Pas rancunier, et après être sorti se faire soigner plusieurs minutes, le "Ney" a cherché Cavani sur une longe transversale mais la frappe de l'avant-centre parisien a fui le cadre (7e). À noter déjà deux cartons jaunes dans ce début de match, un pour Marquinhos côté PSG (5e) et un pour le Belge Dries Mertens côté Napoli, pour une faute sur Neymar (9e).

Le point au coup d'envoi : superbe ambiance ! C'est l'ambiance des grands soirs au Parc des Princes avec notamment une superbe animation menée par le Collectif Ultras Paris dans le Virage Auteuil. À noter la présence d'environ 2.000 supporters napolitains.

Le point sur les compos : pas de surprise côté PSG. Pour ce deuxième grand test européen de la saison, Thomas Tuchel aligne un onze de départ classique, organisé en 4-2-3-1, avec Neymar en soutien d'Edinson Cavani et Angel Di Maria et Kylian Mbappé sur les côtés. En l'absence de Thiago Silva, blessé, la charnière centrale est composée de Presnel Kimpembe et Marquinhos. Du côté du Napoli, l'attaque à trois comprend José Callejon, Dries Mertens et Lorenzo Insigne. Le but du Napoli sera gardé par une vieille connaissance de la Ligue 1, l'ancien Niçois David Ospina.

Le point sur l'avant-match : rendez-vous capital. Le PSG, qui écrase tout sur son passage en Ligue 1 (dix victoires en dix matches), doit négocier un tournant dans sa saison. Battu d'entrée par Liverpool dans cette Ligue des champions, le club de la capitale ne peut pas se permettre le luxe d'un autre faux-pas face à un autre adversaire direct, le Napoli, sous peine de mettre en danger sa qualification pour les huitièmes de finale.

Naples, vainqueur de Liverpool lors de la précédente journée, est deuxième du championnat d'Italie derrière la Juventus et compte de grands talents dans ses rangs, parmi lesquels l'international italien Lorenzo Insigne, qui sera l'un des principaux dangers pour le PSG. Ce PSG-Naples sera particulier pour Edinson Cavani, qui entend se relancer face à son ancien club, mais aussi pour le coach de Naples, Carlo Ancelotti, entraîneur du PSG entre 2011 et 2013. Le "Mister" était déjà revenu au Parc, à la même époque la saison passée, à la tête du Bayern Munich. Après une lourde défaite 3-0, cela lui avait coûté sa place...