Versement de la cagnotte Leetchi de l'ex-boxeur Dettinger : décision le 9 avril

  • A
  • A
Christophe Dettinger est soupçonné d'avoir violemment frappé deux gendarmes.
Christophe Dettinger est soupçonné d'avoir violemment frappé deux gendarmes. © Capture d'écran Facebook
Partagez sur :
Le tribunal d'Evry s'est penché vendredi sur la demande de la plateforme de collecte de dons en ligne.

Leetchi peut-elle suspendre le versement de la cagnotte de soutien à l'ex-boxeur Christophe Dettinger ? Le tribunal d'Evry s'est penché vendredi sur la demande de la plateforme de collecte de dons en ligne, et rendra sa décision le 9 avril.

Une cagnotte clôturée qui pose question. La plateforme avait annoncé le mois dernier avoir saisi la justice "afin de déterminer les conditions dans lesquelles pourra intervenir le versement" des quelque 130.000 euros accumulés sur cette cagnotte en soutien à Dettinger, condamné mi-février à un an de prison - aménagé en semi-liberté - pour avoir frappé deux gendarmes lors de l'acte 8 des "gilets jaunes". En cause, le devenir des fonds de cette cagnotte qui avait connu un succès rapide et avait fait polémique, et que Leetchi avait fini par clôturer.

À qui verser l'argent ? Pour motiver sa demande, Leetchi fait valoir que le créateur de cette cagnotte avait indiqué que les fonds étaient "uniquement" destinés à couvrir les frais d'avocats de Dettinger, et ce "sur présentation de justificatifs".

Mais une fois la cagnotte close, la société explique que l'organisateur a "formellement demandé" le versement de l'intégralité de la somme récoltée à la compagne de l'ex-boxeur.  Une demande qu'elle estime contraire à ses conditions générales d'utilisation car elle "vise un autre bénéficiaire que celui initialement désigné" par l'organisateur de la cagnotte, selon le texte de l'assignation en référé.

Trois millions d'euros de dommages et intérêts. L'avocate du boxeur a par ailleurs indiqué mercredi, au site d'information 20 minutes, que le couple Dettinger avait assigné la société Leetchi devant la tribunal de justice de Paris afin de demander environ trois millions d'euros de dommages et intérêts à Leetchi, au tire du "préjudice" subi, selon eux, par la clôture prématurée de la cagnotte.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP