Adolescente noyée à Argenteuil : le témoignage glaçant de la mère de l'un des suspects

, modifié à
  • A
  • A
Nathalie, la mère d'un des agresseurs présumés qui ont frappé et poussé dans la Seine la jeune Alysha est "horrifiée".
Nathalie, la mère d'un des agresseurs présumés qui ont frappé et poussé dans la Seine la jeune Alysha est "horrifiée". © AFP"
Partagez sur :
Nathalie, la mère de Théo, l'un des agresseurs présumés qui auraient poussé une adolescente de 14 ans dans la Seine après l'avoir frappée, témoigne au micro d'Europe 1. C'est elle qui a averti la police des agissements de son fils, lundi soir, quelques heures avant que les forces de l'ordre retrouvent le corps de la victime. 
TÉMOIGNAGE

C'est une mère "horrifiée" par ce que semble avoir fait son fils. Nathalie est la mère de Théo, l'un des deux adolescents suspectés d'avoir frappé en bord de Seine, à Argenteuil, lundi soir, Alisha, une adolescente qui fréquentait son lycée professionnel, avant de la pousser dans le fleuve et de prendre la fuite. C'est à elle que son fils s'est confié après le drame, et c'est Nathalie qui a appelé les forces de l'ordre. Elle témoigne au micro d'Europe 1.

"Horrifiée, stressée, et humiliée"

"[Théo] est sorti vers 13h-13h30. Ils sont revenus [avec Juni, sa petite amie, la deuxième suspecte] et se sont enfermés dans la chambre pendant une heure. Mon fils s'est changé, et quand il est ressorti il m'a demandé si j'avais fait des grosses bêtises dans ma vie", raconte la mère de l'adolescent. "Je lui ai dit oui et j'ai demandé pourquoi il me posait cette question. C'est là qu'il m'a dit qu'il avait tapé une petite." Un aveu qui a eu lieu vers 16 heures. 

"Sur le coup, je lui ai dit que j'allais aller la voir [Alisha]. Pour moi, c'était une altercation. Mais sur place, je n'ai rien trouvé à part un gant ensanglanté plein de cheveux." Paniquée, Nathalie court alors se réfugier chez sa voisine qui la convainc d'appeler les forces de l'ordre. Ce qu'elle fait une fois de retour chez elle. "Et ils l'ont trouvée", souffle-t-elle en tremblant. "Ce n'est pas ce que j'espérais... Je me dis que s'il ne s'était pas enfermé dans sa chambre et qu'il me l'avait dit directement, ça aurait pu changer les choses." 

"Je suis horrifiée, stressée, et humiliée quelque part", ajoute la mère de Théo, la voix nouée par l'émotion. "J'ai vendu mon fils." 

En garde à vue "pour des faits d’assassinat"

Des opérations de recherche ont été lancées et le corps sans vie d'Alisha a été repêché vers 21 heures, là où elle était tombée à l'eau, quai Saint-Denis. Des traces de coups à la tête et au visage ont été retrouvées sur le corps de la victime.

Les deux élèves de 15 ans, qui avaient pris la fuite le temps que Nathalie se rende sur les lieux du drame, ont finalement été interpellés par les policiers dans la nuit de lundi à mardi, vers 2 heures du matin, alors qu'ils avaient trouvé refuge chez un ami. Ils ont été placés en garde à vue "pour des faits d’assassinat" dans les locaux de la police judiciaire chargée de l'enquête. Ni les deux adolescents interpellés ni la victime n'étaient connus de la police.

Europe 1
Par Marine Protais, édité par Ugo Pascolo